Réconciliation Nationale : La CPRN fait la restitution du rapport final des consultations nationales

0
1026

Depuis son lancement officiel le 24 mars 2015 à Conakry, la Commission Provisoire de Réconciliation nationale a entamé une série d’activités avec l’appui de d’autres partenaires techniques comme Africa Label Group (ALG).

Du 07 mars au 11 avril 2016, à travers une consultation natiomale, les populations se sont exprimées sur les mécanismes mis en place pour là réconciliation nationale.

Les propositions recueillies ont été consolidées dans un rapport final que le cabinet international a soumis à la CPRN.

C’est dans cette optique que la Commission Provisoire a organisé cet atelier, ce mardi 31 mai 2016, à Conakry, pour faire la restitution du rapport final issu des consultations nationales.

Présent à cet atelier, Mgr Vincent Coulibaly, l’un des Co-présidents de la CPRN a tout d’abord rendu un vibrant hommage aux illustres disparus qui n’ont ménagé aucun effort pour la consolidation de la paix dans notre paix : « Notre responsabilité à tous et à toute est de poursuivre l’immense œuvre que nous avons commencé, car sans la paix, il n’y a pas de sécurité et de développement ».

Il a ensuite rappelé que l’histoire de notre peuple, depuis son indépendance, a été marquée par de graves frustrations, violations des droits de l’homme qui ont engendré des troubles et créé le deuil dans nos familles. Il faut toujours dire la vérité sur notre histoire, amener la justice à redorer ses lettres de noblesse, réparer les tords causés et mener les reformes institutionnelles idoines en vue de hisser notre pays au rend des pays démocratiques.

Par ailleurs, il dira qu’il est extrêmement important que ce processus réussisse, que la politique soit plus redynamisée et qu’il est la mobilisation des ressources nécessaires pour la mise en œuvre des mécanisme de réconciliation qui sortiront de nos réflexions, a fait savoir Mgr Vincent Coulibaly.

Pour terminer, il réitère leur engagement en tant que religieux et après avoir écouté les guinéens et capitaliser sur les expériences antérieures menées en matière de réconciliation nationale de dire au Président de la République la vérité encore la vérité et rien que la vérité :

« Demain les victimes de notre histoire seront apaisées, demain la vérité sur notre histoire sera connue, demain la justice traitera le pauvre, le riche, le petit et le grand sur un même pied d’égalité, demain la politique s’exercera dans notre pays, demain main dans la main nous construirons ce pays sans considération ethnique, religieuse ,politique et philosophique, demain derrière les braves femmes de Guinée qui en souffert de notre égoïsme et de nos égarements seront unies au tour des valeurs de tolérance, de compréhension et de solidarité, oui demain avec la bénédiction de Dieu notre pays sera plus beau, oui demain avec la bénédiction de Dieu la Guinée sera un pays où il fait bon vivre », lance-t-il.

A noter que la collecte des données a été exécutée par des assistants de recherche de nationalité guinéenne (hommes et femmes) recrutés par le Cabinet ALG, formés et déployés dans l’ensemble du pays pour administrer le questionnaire aux personnes et groupes identifiés par des points focaux de la CPRN installés dans les préfectures et communes du pays.

LEAVE A REPLY