Grève du slecg, très partiellement suivie à boffa

0
527
Le déclenchement d’une nouvelle grève par le slecg d’aboubacar soumah le 10 avril est un peu suivi par les enseignants de la commune urbaine de boffa.Depechesguinée a fait le constat pour cette deuxième journées de la dite grève.D’habitude,dès 07heures les élèves commencent à y railler les différentes écoles du centre urbain de boffa.Aujourd’hui 11 avril 2019,il n’y avait pas de fluidité sur le chemin qui mène vers les différents établissements de la ville de boffa,l’appel lancé par le bureau national du slecg semble entendu par ses camarades de boffa.Pour le début de son tour,il se dirige au collège lycée Franco arabe a 07h 45 peu d’élèves étaient là pour un seul professeur.A l’école primaire. de Franco arabe, tout le personnel enseignant était là et les élèves massivement mobilisés à 8heures.Puis à 08 heures 45 minutes,au plus grand lycée et collège de boffa marien n’gouabi quelques professeurs étaient ,
pas presque d’élèves a t’on remarqué sur place.Prés de ces deux établissements, une école primaire est là,son nom c’est katamara pareil aussi le personnel enseignant était présent et quelques élèves.De l’école primaire sékou sankhon au collège conyèyah c’est presque le même constat,vu cette remarque, cette grève à boffa est partiellement suivie.Depuis hier les rues ont remplacé les écoles,au lieu d’être en classe les élèves sont là encourager les candidats au recrutement sur les artères principales et au stade en ce qui concerne les épreuves physiques, peut être dit on la non présence des enseignants.L’autre constat, des que la grève est déclenchée,les élèves sont plus pressés et fous  que les grévistes,une attitude de la part des apprenants qui ne veulent pas apprendre,le souci d’etudier n’est pas, avec un niveau pas bas mais sous terrain.

Abdoulaye Djibril Barry le directeur de publication

LEAVE A REPLY