Éducation:Aboubacar Soumah du Slecg le rebelle est-il un messie?

0
548

Aboubacar soumah, est il le messie des enseignants ?
Plusieurs structures syndicales ont existé,des syndicalistes se sont illustrés pour la cause des travailleurs guinéens.Après avoir fouillé dans la mémoire, feu Ibrahima Fofana de la confédération nationale travailleurs de Guinée, hadja rabiatou Diallo également ,ont écrit leurs noms sur la page de l’histoire syndicale guinéenne.
Méconnu par des Guinéens,il a séduit plus d’un par sa pertinacité,sa ténacité,son dévouement à défendre l’amélioration de la condition de vie de ses collègues et son jusqu’au boutisme a fait la grandeur de cet homme, dès lors,les guinéens ont investi leurs confiance au numéro 1 du slecg,aux jeux des enseignants considéré comme le sauveur.
Tout est parti en 2016 puis en 2018, lorsque le slecg d’aboubacar soumah avait ramené les 40 pourcent,acquisent sous l’ère du défunt président lansana conté.
Pour le syndicat libre des enseignants de Guinée (slecg),il ne fallait se contenter de cet acquis,car les enseignants guinéens tirent difficilement le diable par la queue.Dans le souci d’améliorer la condition de vie des hommes de craie, plusieurs points étaient dans l’escarcelle du slecg, parmis ces points revendicatifs il y’a la réclamation du salaire de base de 8 millions.
De 2016 jusqu’àu début du mois de janvier 2019,le gouvernement et le slecg se sont livrés d’une bataille sans merci, côté du gouvernement beaucoup de ministres ont quitté le navire condé et de l’autre côté le slecg à son sein à connu des enseignants qui ont abandonné le mot d’ordre du grève,de trouble, voir de misère du fait du gel de leurs salaires,des intimidations,des arrestations parfois même des condamnations mais encore des mutations.D’une crise à une autre,au sein du slecg,il fut un moment Aboubacar soumah et le président de négociation du slecg par ailleurs numéro 2 du slecg Mr Oumar tounkara ne filaient pas le même coton,des uns pensaient déjà à une implosion du slecg d’autres à un échec car c’est en unissant qu’on devient plus fort.
Pour mettre fin à la crise dans l’éducation guinéenne,le président Alpha Condé mandate son conseiller à la présidence et par ailleurs ministre d’État Tibou kamara de trouver une issue à cette grève qui n’avait que trop durée.De tractations en tractations, finalement ils tombent sur un protocole, enfin les guinéens retiennent leurs souffles.De ce fait,par sa pertinacité,le concepteur du jusqu’àu boutisme Aboubacar soumah a marqué les guinéens.
Où ils sont le gouvernement et.le slecg au sujet du recensement des enseignants fictifs ? Bien malin pour celui qui répondra,mais une chose est certaine l’histoire nous edifiera.     Abdoulaye Djibril Barry

LEAVE A REPLY