Droit de l’homme en Guinée : Un rapport intitulé ‘’Justice, Réconciliation et Réformes Législatives ’’ lancé officiellement, ce mardi

0
647

Les organisations de défenses de droit de l’homme composées de l’OGDH, FIDH, MDT, AVIPA ont procédé, ce mardi 11 Avril 2017, à la présentation officielle d’un rapport intitulé ‘’Justice, Réconciliation et Réformes Législatives ’’ 3 priorités pour l’Etat de droit en Guinée.

A l’entame, Mamadou Malal Diallo, vice-président de l’organisation Guinéenne de Défense de droit de l’Homme a précisé que ce rapport a été rédigé à l’occasion de la 34ème session du conseil des droits de l’homme des Nations Unies, « au cours de cette rencontre importante, le gouvernement a pris des engagements notamment en ce qui concerne notre préoccupation à tous les jours comme la lutte contre l’impunité. Les ministres Gassama Diaby et Me Cheich Sacko ont rassuré les partenaires que le procès du 28 Septembre 2009 tant attendu sera lieu en fin 2017 ».

Par ailleurs, ce rapport sera présenté à l’Etat guinéen dans les jours à venir, « premièrement, nous allons soumettre ce rapport à l’Etat guinéen. Et deuxième chose, nous allons faire le lobbying pour que toutes les dispositions ou recommandations qui ont été faites soient examinées de façon diligente par l’Etat », a ajouté le vice-président de l’OGDH.

Selon lui, ce rapport parle principalement de nos préoccupations en matière de droit de l’homme en Guinée vis-à-vis du rapport que le gouvernement a présenté.

Dans ce rapport de 39 pages, la FIDH et ses organisations membres de l’OGDH et MDT, recommandent :

Au gouvernement guinéen :

D’accélérer la clôture de l’instruction dans le dossier du massacre du stade 28 Septembre 2009 et de tenir le procès au cours de l’année 2017. De poursuivre la coopération avec la Cour Pénale internationale en particulier avec le bureau du procureur, qui a ouvert en octobre 2009 un examen préliminaire sur la situation en Guinée, notamment sur les événements du 28 Septembre 2009 et des jours suivants….

Aux partis politiques :
De renforcer le dialogue avec le gouvernement pour permettre le respect des dispositions constitutionnelles à la tenue des élections prévues dans un contexte pacifique…

Aux diplomaties étrangères et aux organisations intergouvernementales :

De soutenir la lutte contre l’impunité et la tenue d’un procès du 28 Septembre conformément aux engagements pris par l’Etat guinéen envers les victimes et la communauté internationale…

LEAVE A REPLY