Abdoulaye Sow de la FESABAG : « Demain matin on déclenchera la grève sur toute l’ensemble du territoire national… »

0
604

Déclenchés depuis quelques jours, les responsables de la Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Micro Finances de Guinée (FESABAG) et les employés des banques ont tenu ce mardi 23 mai, une assemblée générale à la bourse de travail  pour décider de la nouvelle conduite à suivre par rapport à leur mot d’ordre de grève générale.

 

A la sortie de cette assemblée générale,  Abdoulaye Sow, secrétaire général de la FESABAG précise, les négociations engagées entre patrons de banques et les représentants de leur structure n’ont rien donné encore. Les travailleurs ont décidé de donner une chance à la rencontre d’aujourd’hui, « vous savez vu les conditions dans lesquelles cette assemblée s’est tenue. Les travailleurs à la base veulent coût que coût allé en grève parce que nos patrons n’ont aucune considération pour nous. Ils ont du mépris pour les travailleurs. Nous avons dit lors du développement de notre sujet que les patrons disent aujourd’hui que va ne pas. Nous avons des dizaines et des dizaines d’expatriés pendant que nos banques sont majeures. Ils mènent une vie inacceptable », a-t-il déclaré.

 

Et de poursuivre, le secrétaire général de la (FESABAG) martèle ceci, « c’est des patrons qui achètent des véhicules à des milliards, c’est vraiment inacceptable. Et aujourd’hui, on leur a demandé d’aller à la vérité des chiffres parce que dans les banques, c’est des chiffres. Mais ils refusent d’aller à la vérité des chiffres. Nous voulons voir aujourd’hui les richesses que nous créons et les charges qui s’y attachent pour savoir si on peut grignoter où pas. Si on trouve que les chiffres ne permettent pas de satisfaire à notre demande, nous baisserons les armes. Mais aujourd’hui, nous sommes convaincus que les chiffres des comptes d’exploitation de nos banques permettent de nous payer même 50% et nous, nous avons été responsables en demandant 25% », a ajouté Abdoulaye Sow.

 

Par ailleurs, le secrétaire général du secteur bancaire a fait remarquer que le travail continu aujourd’hui dans les banques,  « J’avoue que ça été difficile parce que les travailleurs comprennent toutes les péripéties à la Banque Centrale. Les travailleurs ne voulaient reprendre et ils ont parfaitement raison de vouloir ne pas reprendre. Donc le travail continue aujourd’hui dans les banques pour nous permettre de continuer les discussions avec les patrons ce mardi jusqu’à 18 heures. Si nous ne trouvons rien aujourd’hui, demain matin on déclenchera la grève sur toute l’ensemble du territoire national », a-t-il conclu.

 

 

LEAVE A REPLY