Siguiri : L’installation des démembrements, les anciens membres reconduits !

0
577

Dans le cadre du déroulement des activités du chronogramme des élections locales, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a dépêché une mission dans les 38 circonscriptions du pays. Axée sur l’installation et la formation de ses membres dans les  démembrements.

Dans la préfecture de Siguiri, ils sont au nombre de 87 membres de la CENI locale, 15 membres de la CEPI et 12 de la CESPI, avec un personnel de 72 membres de la CESPI. Tous ont suivi la formation et prêté serment afin de servir le pays et non leur parti politique. Cette opération d’installation s’est déroulé  du samedi 2 au dimanche 03 avril 2016.

Mamadou Djouldé Diallo, trésorier de la CEPI de Siguiri et représentant de l’UFDG, se félicite du déroulement des activités : « A Siguiri pour le moment tout va bien. Nous avons prêté serment et ça s’est passé dans de très bonne condition et nous sommes en train de suivre la formation maintenant. Alors jusque-là ça va ».

Sur la question de la participation de l’UFR à l’installation des démembrements, M Djouldé répond : « Ils nous ont informé qu’après l’installation, Conakry est entrain de dire que l’UFR ne fait pas partie de l’opposition et nous avons demandé nos chefs au niveau de la CENI, ils nous ont dit que jusqu’à preuve de contraire, ils n’ont pas réussi pour le moment un document qui notifie que l’UFR ne fait pas partie de l’opposition. De mon côté tant que je n’ai pas un document pour dire que l’UFR ne fait pas partie de l’opposition je ne peux pas me prononcer sur ça »

Pour sa part, Ibrahima Kéita, représentant de l’UFR à Siguiri, a souligné qu’ils n’ont pas été rejetés à dans cette localité. Pour lui, normalement quand on se refaire aux textes, ils doivent être dans l’opposition. ‘’Moi je ne trouve pas d’objection notre présence au niveau de la CENI. C’est Sidya qui est parti et non le parti.  On n’était signataires de la liste et nous sommes en train de suivi la formation’’.

« Il n’y a pas de conflit au niveau de la mouvance, sur le choix des partis on n’a travaillé ensemble tous les partis alliés au RPG et on était convié à une réunion, on a fait un débat et nous avons retenu les cinq personnes que la mouvance doit donner à la CEPI. A savoir 3 du RPG-1 de l’UDG et 1 du PDG-RDA

A noter que les anciens membres des démembrements  ont été reconduits compte tenu de leurs expériences. Et une faible participation des femmes à moins de 10%.

 

Moussa Traoré envoyé spécial à Siguiri

 

LEAVE A REPLY