Sécurité routière: la corruption à ciel ouvert sur les barrages routiers en Guinée

0
772

Deux barrages sont érigés sur la route Coyah_Kindia, juste à la sortie de Coyah . le 1er barrage se trouve à KAKA, le sécond à Bangouyah. Selon notre constat, sur ces deux barrages , les gendarmes et les policiers font la corruption au regard de tous.
Selon les usagers rencontrés sur le terrain,à Kaka, il s’agit du controle da la carte d’identité nationale, chaque usager passe au controle pour présenter sa carte d’identité nationale.Mais Les usagers qui n’ont pas cette pièce sont containts de payer une somme d’argent allant de 5000 à 10000 GNF, ont précisé nos inetrllocuteurs.
Par ailleurs, après Kaka nous nous sommes rendus à Bangouyah où il y a le deuxième barrage. Ici les usagers ne sont pas concernés, mais plutot les chauffeurs, qui s’arretent pour le contre des bagages.
Mamadou Konate est chauffeur sur cette cette route; il voyage sur Kankan » ici à Bangouyah les gendarmes nous rettirent de l’argent à chaque voyage meme si tu as quatre petites valises sur ton porte bagage, tu es obligé de payer une somme d’argent de 40000 à 50000 GNF, cette situation nous fatigue sur cette route. Après toutes les factures que nous payons sur ces differents barrages des fois on se retrouve avec une somme de 200000 GNF. Donc nous souffrons beaucoup »
Il faut rappeler, les usagers et les chauffeurs de cette route ne sont pas les seuls touchés par les conséquences des barrages routiers en Guinée. Selon nos informations ,cette pratique est observée au barrage de Boundayah sur l’axe Coyah_Maferinyah.
Donc l’on doit se demander, aujourdhui les barrages routiers en Guinée sont_ils un dangé pour les usagers de la route?

LEAVE A REPLY