Le rotaract club organise un « GALA DE CHARITE» ce samedi pour des enfants handicapés

0
94

Créé le 13 mars 1993, l’ONG Rotaract Club Conakry a pour mission principale d’œuvrer à travers différents projets socio-économiques à l’amélioration des conditions de vies des populations en situation précaire.
C’est dans ce cadre, qu’elle intervient dans les domaines Educatif, Sanitaire, Economique…

Pour en savoir plus sur les projets de cette ONG, nous avons rencontré Monsieur FLAVIEN LANGANFIN Vice-Président Rotaract Club Conakry

guineesynthese:  Bonjour M.FLAVIEN, Vous projetez un dîner gala humanitaire ce samedi dans un réceptif hôtelier de la capitale guinéenne, dites-nous quelles en sont les motivations ?

M.FLAVIEN, Bonjour Monsieur, le Rotaract Club de Conakry fidèle à sa volonté de contribuer à un développement durable des communautés, lance une campagne de collecte de fonds chaque année à travers un « GALA DE CHARITE». Cette initiative vise à œuvrer pour le développement de l’éducation en favorisant l’égalité des chances, le maintien des enfants à l’école, l’amélioration des taux d’inscription et la lutte contre la carence nutritionnelle de ces enfants à statut particulier.

guineesynthese: Pourquoi le choix sur la cantine de l’école du centre Sogué ?

M.FLAVIEN: En ce qui concerne le centre SOGUE de Taouyah ça serait notre deuxième édition. Lors du 14ème dîner de gala organisé en 2015 où nous les avons offert des kits scolaires de plus de 50 millions de francs guinéens. Suite à cela, nous avons constaté que ces enfants handicapés ne s’alimentent pas dans les meilleures conditions. Ce qui nous motive à penser à la réhabilitation de leur cantine scolaire.

guineesynthese:  Quel changement espérez-vous avec le don que vous entendez faire ?

M.FLAVIEN: le changement que nous espérons à travers ce don est de contribuer à un meilleur environnement pour ces enfants handicapés, d’améliorer la formation de ces enfants et de contribuer à l’éradication de la carence nutritionnelle chez ces enfants.

guineesynthese: Au-delà du cas du centre Sogué, que pensez-vous des conditions de vie des personnes handicapées en Guinée ?

M.FLAVIEN: Les personnes handicapées sont marginalisées dans notre société, le gouvernement fait de son mieux mais qui est hautement insuffisant, nous les demandons plus d’effort mais également à d’autres ONG de faire comme nous.

guineesynthese:  Quel appel avez-vous à lancer en prélude à ce dîner gala ?

M.FLAVIEN: Nous demandons à nos partenaires, au gouvernement, la Première Dame et autres de nous accompagner dans cette activité, en aidant l’école des malvoyants du centre Sogué de la Cité Solidarité de Taouyah à avoir un environnement meilleur de formation avec une alimentation saine et équilibrée.

LEAVE A REPLY