Retrait de l’opposition du processus électoral : Le juriste Mohamed Camara avertit les partis politiques…

0
1523

Le Juriste Mohamed Camara a déclaré, ce mercredi 04 Janvier 2016, les conséquences de tout retrait de l’opposition républicaine du processus électoral. Il a affirmé que la sagesse et le réalisme ont commencé à habiter chez les opposants.

Le juriste et analyste politique se dit convaincu que le retrait de l’opposition républicaine du processus électoral génère les conséquences sur le plan politique et social, « la première conséquence immédiate, ça peut déteindre sur le climat sociopolitique du pays c’est ce qui est évitable. La deuxième conséquence est que ces deux camps ont quand même fait montrer d’une porte bleue injustifiée sur les élus locaux à la base et aussi la perte du contrôle sur ces districts et de quartiers. La conséquence la plus immédiate, c’est que ça va prolonger davantage le calendrier pour que les élections ne soient pas pour demain… »

L’opposition républicaine exige l’organisation des élections locales conformément au code électoral de Mai 2010, le juriste Mohamed Camara affirme que la sagesse et le réalisme animent désormais les opposants, « c’est la sagesse qui commence à les habiter et le réalisme. Et donc à la date si rien n’est fait, cela veut dire ça va être la législation en vigueur qui va s’appliquer…. », a déclaré le juriste.

Le chargé de cours dans les universités estime que cette mésentente amène ces deux camps à récolter les fruits de leurs erreurs, « les deux partis politiques dominant du pays sont entrains d’apprendre leur propre erreur. Avant d’initier les choses, il faut voir son impact. C’est ce qui n’a pas été fait par ces deux (l’opposition et la mouvance ndlr)

Par ailleurs, le juriste Mohamed Camara précise que c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités face aux partis politiques qui s’unissent pour violer les lois de la république, « c’est l’Etat qui devrait monter l’exemple pour ne pas violer les textes de lois… », a-t-il ajouté.

LEAVE A REPLY