Première journée ville morte de l'opposition sans succès

0
1185

Comme annoncé par l’opposition républicaine de la tenue de deux journées ville morte, les 30 et 31 mars 2016, la première journée a démarré ce mercredi 30 mars sur toute l’étendue du territoire national. Contrairement aux autres communes de la capitale, la commune de Kaloum (centre-ville) a connu son cours normal. L’administration a normalement fonctionnée, les magasins et boutiques sont restés ouvertes au grand marché Niger.

Le secteur des transports a bien marché, de la rentrée de Kaloum précisément, le pont 8 novembre jusqu’au Port Autonome de Conakry, la circulation était fluide toute la journée contrairement aux autres jours. Ceci quand on sait que la rentré de la presqu’île, poumon de l’administration et des affaires n’est pas chose facile de 8h à 14h.

La fin de la journée vers les 17h 30mn, on pouvait constater un peu de bouchons à la sortie de Kaloum pour ceux qui empruntaient l’autoroute Fidel Castro faisaient la queue. Pour les usagers de la route Le Prince ces derniers pouvaient rentré paisiblement sans coup de gueule ou patienté comme ils font d’habitude.

En conclusion, l’administration fonctionnelle, boutique et magasins ouverts, circulation fluide telle était l’image qu’offrait la commune de Kaloum en ce début de la journée ville morte de l’opposition républicaine.

Oumar Mariame Camara              

LEAVE A REPLY