Politique : le nouveau chronogramme de la CENI protesté par l’opposition Républicaine

0
1253

L’opposition républicaine guinéenne s’est retrouvé ce jeudi 25 février 2016, au Quartier Général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), pour discuter de l’actualité politique du pays. Au nombre d’une vingtaine de partis politiques présents à la rencontre, ces opposants au régime de Alpha Condé ont passé au peigne fin, les différents points inscrits à l’ordre du jour notamment la réorganisation de l’opposition et le nouveau chronogramme de la CENI.

 

S’agissant du premier point, le porte-parole de l’opposition républicaine a indiqué que : ‘’ compte-tenu de leur statut d’’opposants, ils se sont retrouvé pour établir une nouvelle stratégie devant leur permettre de partir sur une nouvelle base’’, a selon Aboubacar Sylla, président de l’Union des Forces du Changement.
Pour rendre solide l’opposition républicaine, une commission a été mise en place afin de proposer une plateforme à l’assemblée autour de laquelle elle va désormais évoluer.

 
‘’ Ce document a été présenté, des contributions ont été faites par des différents leaders présents à la rencontre, une prochaine réunion va nous permettre de le finaliser et de le conclure. Nous avons aussi parler de notre prochain agenda, c’est-à-dire, la liste des révendications que nous allons présenter à l’opinon nationale et internationale, toutes ces questions vont faire l’objet de finalisation la réunion prochaine ‘’, a renchérit le porte-parole de l’opposition républicaine.

 
En ce qui concerne le second point, les leaders de l’opposition républicaine guinéenne ont fustigé la sortie de la Commission Electorale Indépendante Nationale proposant un nouveau chronogramme des élections locales. L’opposition indique par la voix de Aboubacar Sylla qu’elle : refuse ses écarts et ses dérives de la CENI qui décidement fait la démonstration qu’elle n’est ni compétente, ni impartiale et qu’elle est entrain de faire le jeu du pouvoir et elle se met donc dans l’incapacité d’organiser désormais en Guinée d’élection transparente.

 
Poursuivant le porte-parole de l’opposition souligne qu’il considère ce nouveau chronogramme comme une violation flagrante des accords du 20 aout 2015, signé entre la mouvance et l’opposition sous les auspices de la communauté internationale.

LEAVE A REPLY