Politique : La COPAM dénonce et s’oppose à toutes formes de violences en République de Guinée (Officiel)

0
678

 Parlant de la situation sociopolitique de la Guinée, la Coordination des Partis Alliés à la Mouvance (COPAM) a animé une conférence de Presse, ce vendredi 5 Août 2016 à la Maison commune des journalistes sis à Coléah. Cette rencontre a connu la présence de plusieurs leaders de ces partis alliés notamment Mamadou Bâadiko, Dr Saliou Bella Diallo, Dr M’Bemba Traoré, El hadj Bouna Keita, Patrice Sény Camara et quelques  membres des partis alliés. Au cours de cette conférence, cette Coordination des partis Alliés à la Mouvance a lu une déclaration ou elle a dénoncé avec fermeté et s’oppose à toute forme de violences en République de Guinée. Et, elle privilégie la concertation, la confrontation d’idée dont le ‘’dialogue ‘.’

A l’entame de cette déclaration, le porte parole Dr Saliou Bella Diallo, a tout d’abord  expliqué  les objectifs de ladite coordination. Selon lui, la COPAM est un collectif des partis de plus de soixantaine partis politiques alliés appartenant à la Mouvance présidentielle qui sont décidé de mettre en synergie leur moyens au service de la nation. Elle se fixe comme objectif, soutenir le président de la République Pr Alpha Condé dans la mise en œuvre de son programme de société, de travailler étroitement avec le RPG-Arc-en-ciel et de fédérer avec tous les partis de la présidentielle », a-t-il déclaré.

La COPAM dénonce et s’oppose à toutes formes  de violences en République de Guinée. Et, elle privilégie la concertation, la confrontation d’idée dont le ‘’ dialogue ‘’.

C’est dans cette perspective que, « la COPAM invite  l’ensemble de la presse pour éviter les appels à la guerre civile et aux troubles sociaux, renchérit-il, ne prospèrent pas dans le pays. Surtout faire en sorte que  le citoyen mène sa propre réflexion pour tout problème relatif à la vie de la Nation et si possible débattre en famille, entre ami dans les medias ou en tout autre lieu et en toute occasion », a –t-il en outre lancé le Porte parole de la COPAM.

Par ailleurs, elle affirme que la Guinée est un pays au règne ‘’ Etat de droit ‘’ a tout manquement à la règle commune.

 

Dans ce cas, la COPAM rappelle en toute infraction, tout délit, tout crime correspond a une peine et une condamnation proportionnée. Il découle de cette évidence que tous ceux  qui ne tombent pas sous le coup de la loi sont autorisés.

Dans le cadre du dialogue notamment, Dr Saliou Bella Diallo estime que le gouvernement a consenti des efforts pour appliquer la plupart des accords jusque-là valables. Il n’y a que trois qui restent, et qui sont d’ailleurs en voie d’application, ajoute-t-il. Parmi ces accords en voie d’application, il cite l’organisation des élections communales et communautaires qui auront lieu bientôt en Guinée.

LEAVE A REPLY