Pénurie d’essence dans les différentes stations du pays, boffa ne fait pas exception,le ministre des hydrocarbures donne un ultimatum

0
508
Près de cinq jours, l’essence ne coule plus dans les différentes pompes(stations )du pays, cela est liée à ce manque criard d’essence un peu partout dans le pays notamment dans le Rio Pongo.Les usagers de cette zone urbaine,tirent le diable par la queue, comme pour autant dire ils ont du mal à se déplacer,ce mercredi 22 mai 2019, la circulation est loin d’être fluide sur les différentes artères de la ville de boffa.Joint au Téléphone par une radio privée de la place, le chef du département des hydrocarbures,Mr Zakaria koulibaly rassure la population en fixant un ultimatum de 72 heures pour être ravitailler,tout de même il avait fait savoir que cette pénurie a pour cause,les bateaux qui devaient costés sont en route.Sur ce,la capacité de la République de Guinée a stocké du carburant laisse à désirer,un autre aspect qu’on en parle pas assez c’est l’installation des stations d’essence dans la capitale Conakry qui poussent comme des champignons de façon anarchique.Franc dans sa communication,le ministre Zakaria, avait laissé entendre une éventuelle augmentation du prix d’essence à la pompe de façon legère dans les jours à venir, après avoir fini de faire un travail,mais aussi en citant les pays voisins qui ont connu une hausse du prix d’essence dont entre autres le senegal et la côte d’Ivoire.Il fut un moment,les guinéens avaient connu la baisse du prix d’essence à 500 fg, cette sortie du ministre ne peut elle pas renvoyer à réfléchir sur une probable hausse du prix d’essence encore à 500fg?  Tout laisse à y croire.Un litre d’essence se négocie entre 13 et 14 mille francs guinéens.

De boffa, Abdoulaye Djibril Barry

 

LEAVE A REPLY