Où sont passés la drogue et l’argent saisis par le Colonel Moussa Kiegboro CAMARA ?

0
2514

Depuis l’arrivée du Colonel Kiegboro à la tête du département des services spéciaux de la lutte anti-drogue et des crimes organisés, jusque-là, nous n’avons pas assister à une vraie incinération de la cocaïne et des gros billets de Banque. Où sont-ils passés alors? Est- il complice avec les narcotrafiquants ? Tout reste possible dans ce pays où parfois des gros bonnets sont impliqués dans les affaires de drogue.

La dernière saisie d’une importante quantité de cocaïne en date remonte du 27 juin 2016. C’était au Port autonome de Conakry. Des sources rapportent qu’il y avait  plus de 120 kilogrammes à bord du navire en provenance de Panama pour la destination Togo via Conakry.

Depuis l’annonce de la prise de cette grande quantité de drogue, le secrétariat du Colonel Moussa Tiegboro Camara reste muet comme une carpe. Et pourtant, il avait promis que ceux qui sont impliqués dans cette affaire seront mis aux arrêts. Alors pourquoi l’enquête traine-t-elle encore ?

A en croire une certaine indiscrétion, cette drogue faisait partie des affaires de l’ancienne équipe du Port de Conakry qui devrait faciliter la transaction des marchandises au Togo. Malheureusement, pendant que cette drogue était en route pour le Port de Conakry, l’ancienne équipe a été débarquée dans le navire par le président de la République, le Pr Alpha Condé suite à un décret et remplacé par Mme Touré l’ancienne secrétaire générale du ministère du Commerce. Une nouvelle patronne qui traine de salle casserole car elle a été citée comme l’instigatrice de la falsification de la signature de l’ex-ministre du Commerce Dorval Doumbouya pour payer la société Hamana à un montant faramineux de 180 milliards de francs guinéens.

De nombreux Guinéens se posent la question de savoir pourquoi les enquêtes du Colonel Moussa Kiegboro ne sont jamais abouties pour traquer les narcotrafiquants. Pour rappel, en juin 2015, plus de 80 kilos de cocaïne avaient aussi été saisis au Port Autonome de Conakry.

Il faut noter qu’en 2009, une lutte farouche avait été déclenchée contre les narcotrafiquants par les putchistes dirigés par Moussa Dadis Camara à la tête du CNDD. La Guinée risque-t-elle de redevenir la plaque tournante du trafic de la drogue ? Tout porte à le croire, quand on sait déjà que les enquêtes du colonel n’ont jamais eu de résultat.

 

 

 

 

LEAVE A REPLY