Le ministre Bouréma Condé sort de son silence et répond à Cellou Dalein Diallo

0
3940

« J’ai dit hier dans mon discours que j’ai délivré au siège de mon parti que ce n’est ni le préfet, ni le Gouverneur, ni le maire, c’est Alpha Condé qui a donné des instructions qu’on me refuse systématiquement, naturellement le stade et les autres lieux publics qui sont sur la gestion de l’administration territoriale. Ça c’est vraiment décevant de sa part (Alpha Condé ndlr) dans un contexte qui était marqué par une certaine détente suite à la signature de l’accord », c’est entre autres les propos de Cellou Dalein Diallo depuis Nzérékoré à l’encontre du président guinéen.
La réponse du berger à la bergère n’a pas duré pour longtemps à travers le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Général Boureima Condé qui a fait une sortie médiatique, hier mercredi 26 Avril 2017, sur les ondes de la télévision nationale (RTG Koloma). 

A l’entame, le ministre Boureima Condé a déclaré qu’aucun parti n’est empêché de tenir un meeting, « aucun parti politique n’est empêché de tenir son assemblée ou de son meeting. Car, les exemples de Conakry sont là. Sous les yeux de tout le monde, les samedis au siège tous les partis font leur réunion hebdomadaire. Et je précise personne n’a jamais été empêché de le tenir. Ces leaders politiques se transportent à l’intérieur et ils observent la même discipline que celle qu’ils observent à Conakry. Ils peuvent aller au siège de son parti pour tenir ses meetings sans problème ».

Par ailleurs, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a fait savoir que son mentor (président Alpha Condé) ne gère pas ce dossier, « donc quand la mauvaise foi va jusqu’à dire que l’empêchement vient du président de la République, Pr Alpha Condé. Je me pèche de dire que cette fois-ci qu’on est allé loin. Le président de la république ne gère pas ce dossier. C’est bien le ministre de l’administration du territoire qui le gère. Et qui le gère de façon ouverte et transparente. Encore le président Alpha Condé n’instruit aux Préfets, aux Gouverneurs ou Sous-préfets. Il (président de la république) est instruit le ministre de l’administration du territoire quand c’est nécessaire. Et ce dernier répercute les instructions au niveau à qui de droit. Mais jamais le Chef de l’Etat ne nous a pas appelés pour transmettre à un quelconque gouverneur, préfet ou Sous-préfet l’attitude à adopter par rapport à la tenue d’un meeting d’un leader politique. Car, les règles du jeu sont connues et bien maitrisées par les administrateurs », a-t-il souligné.

Plus loin, le ministre Boureima Condé précise, « j’attends que ceux-là qui ont colporté cette information. Qu’ils m’indexent un administrateur territorial qui aurait dit à Monsieur le chef de file de l’opposition ou à un autre leader politique voilà le président nous a dits de ne pas faire ceci ou de cela. Quand j’en aurais les preuves matérielles et suffisantes. Les sanctions qui s’imposent à l’encontre de la personne qui aurait été indexée ne se feront attendre », a conclu le patron de MATD.

 

LEAVE A REPLY