Message de la première dame à l’occasion du lancement des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite neuvième tour en guinée

0
737

Madame la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies,

Monsieur le Représentant de l’Unicef en Guinée,

Messieurs les Représentants des Institutions Internationales et Nationales,

Mesdames et Messieurs Les Représentants des Organisations de la Société Civile,

Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chef de Services,

Distingués invités en vos rangs et grades respectifs,

Chers participants, mesdames et Messieurs

 

C’est pour moi un agréable devoir et un très grand honneur de m’adresser à vous, à l’occasion du lancement des Journées Nationales de Vaccination (JNV) neuvième tour  en Guinée.

Dans le monde, des millions de vies ont pu être sauvées grâce à ce geste de prévention. 

Ainsi, l’arrêt de la transmission, voire l’élimination de certaines maladies est possible si chacun recourt à la vaccination pour se protéger, pour protéger surtout les autres, du fait de leur  fragilité.

 Être à jour dans ses vaccinations, c’est être protégé toute la vie.

A ce jour, 7 cas ont été notifiés dont six (6) dans le district de sanitaire de Siguiri et un(1) dans celui de Kankan. En réponse à cette épidémie huit (8) passages de campagne de vaccination contre la polio ont été organisés dont six (06) au niveau national et trois (03) localisés dans les régions à risque (Kankan-Faranah-Labe-Nzérékoré).

 La cérémonie de ce jour, consacrée au lancement officiel du neuvième tour  des campagnes de vaccination contre la poliomyélite  dans notre pays, prévu du  02  au 05 Décembre 2016, répond au souci du Gouvernement  guinéen et de ses partenaires de donner la chance aux enfants de la Guinée de vivre longtemps et en bonne santé.  D’après les données d’enquêtes disponibles, plus de 3 326.125 enfants ont été vaccinés en Guinée  lors du huitième tour conduit du 6 au 9 Octobre 2016 sur  3 187 032 enfants attendus soit 104%.

Ces enfants non vaccinés restent ainsi en marge de toute protection alors que le poliovirus  continue de circuler dans la sous-région ouest africaine.

Les motifs de la non vaccination des enfants s’expliqueraient  essentiellement par les faits suivants :

  • l’absence des enfants dans leurs domiciles pendant le passage des agents vaccinateurs ;
  • les localités insuffisamment visitées.
  • le refus des parents pour des raisons culturelles ou mystiques

Je voudrais donc saisir cette occasion de cérémonie de lancement des Journées Nationales de Vaccination contre la poliomyélite, pour inviter les parents et les communautés à être à jour dans les vaccinations.

Je voudrais signaler que les vaccinations reçus doivent être inscrites dans le carnet de santé ou dans le carnet de vaccination afin de savoir contre quelles maladies infectieuses les enfants sont protégés. Cette inscription permet par ailleurs d’assurer un suivi précis des vaccinations nécessitant un rappel, d’où la nécessité de bien le conserver.

Parents, Chefs de famille, chefs de quartiers, et chef de districts, tuteurs, gardiens d’enfants, fondateurs et Directeurs des écoles, maladie grave et invalidante, la poliomyélite peut être évitée par le simple geste d’administration de gouttes du vaccin polio oral aux enfants de 0 à 5 ans. “Grâce aux efforts de vaccination, à travers la vaccination de routine et les multiples campagnes, les cas de poliomyélite dans le monde ont diminué de plus de 99% depuis 1998. Elle  est causée par un redoutable virus contre lequel il n’existe aucun traitement.  Seule la vaccination permet de l’éviter.

Présentez tous les enfants de 0 à 59 mois aux équipes de vaccinateurs qui sillonneront toutes les contrées pendant les quatre jours afin que chacun reçoive les deux  gouttes protectrices de vaccin contre la polio.

A vous agents vaccinateurs, vous avez le devoir de visiter  chaque maison, maisons, les marchés, les champs, les aires de jeux, les écoles maternelles, les garderies, les  sites miniers, les gares,  les lieux de rassemblement ou dans tout autre lieu public, pour vacciner tous les enfants de 0 à 59 mois contre la poliomyélite.  D’ores et déjà, je vous adresse mes vives félicitations et encouragements et je sais que je peux compter sur vous et je sais que vous serez à la hauteur de la confiance placée en vous.

Mesdames et Messieurs les Partenaires au développement, je voudrais vous dire combien le Gouvernement est sensible et reconnaissant à vos appuis dans l’éradication de la poliomyélite et à la lutte contre les autres maladies qui minent la santé des guinéens.

Je voudrais particulièrement dire un grand merci à tous les partenaires  pour leur soutien qui contribue à réduire le risque de contraction de la polio et des autres maladies évitables par la vaccination à nos enfants

C’est pourquoi, je voudrais compter sur vous pour venir à bout de la poliomyélite. Nous sommes sur la bonne voie et il nous appartient  de consolider les acquis et d’unir nos énergies, nos intelligences et nos ressources pour l’arrêt de la transmission du virus de la polio.

 . « La vaccination est un droit pour les enfants et un devoir pour les parents ».

 

Je vous remercie.

LEAVE A REPLY