Marche pacifique de l’opposition : Le marché Madina fait le plein

0
956

L’opposition républicaine était dans les rues ce mardi, 16 Aout 2016 à Conakry pour exiger la tenue des élections locales dans le pays. Le contre-pouvoir a également protester contre ce qu’elle appelle mauvaise gouvernance du régime en place. De Kaloum à Matoto, des citoyens ont vaqué à leur occupations quotidiennes, tandis que la route le Prince est resté paralysé pendant une bonne heure.

Longtemps reporté à cause de l’absence du chef de l’Etat au pays, l’opposition républicaine a finalement tenu sa marche dite pacifique ce mardi sur la route le prince. Mais l’autoroute Fidel Castro n’a pas répondu à l’appel, car les citoyens se sont rendus à leur service respectifs sans être empêcher, comme par le passé. Cette première sortie du contre pouvoir, depuis la réélection du président Condé, consiste à attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale  sur le fonctionnement de l’appareil exécutif. Aussi dénoncer des tares administratives qui freinent l’évolution de l’Etat, disent-ils.

L’autoroute Fidèl Castro considéré comme fief du pouvoir en place a donc accueilli un beau monde dès ce mardi matin, causant ainsi des files d’embouteillage de l’aéroport au rond point du port autonome de Conakry. Pourtant c’est ce tronçon qui avait été choisi par les leaders politiques comme itinéraire de la manifestation politique. Ils sont revenus sur leur décision après plusieurs rencontre avec le gouverneur de la ville de Conakry.

Pour cette première marche de l’opposition, après les élections présidentielles, les forces de l’ordre étaient déployé un peu partout. Et l’administration publique a fonctionné au rythme normal, le grand centre de négoce de Madina a aussi connu la présence massive des commerçants venus exécuter leur petit commerce. Au moment où nous quittions les lieux aucun incident n’a été enregistré à ce niveau.

LEAVE A REPLY