Manifestation en Guinée : Le GOHA interpelle les acteurs politiques à renouer le dialogue (Déclaration)

0
699

Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) a rendue publique une déclaration, ce mardi 9 Août 2016 à la maison de la presse. Au cours de laquelle, le président Chérif Mohamed Abdallah a interpellé tous les acteurs politiques à renouer le dialogue.

La rédaction vous propose quelques extraits de cette déclaration..

Le gouvernement, dans l’objectif de renflouer les caisses, a augmenté les taxes qui sont à la limite du supportable pour les opérateurs économiques. C’est la conséquence de l’augmentation des prix, du ralentissement de l’écoulement des marchandises de la lenteur de la rotation du capital. Le grand marché de Madina, grand Hub des échanges en Afrique de l’Ouest tend à perdre cette position stratégique.

Au regard de cette situation, le GOHA avait adressé un courrier au chef de l’Etat dans l’objectif d’organiser avec les services techniques compétentes une mission de formation de sensibilisation auprès des opérateurs économiques, notamment le secteur informel, en vue de rationaliser le mode de perception du fisc qui est actuellement archaïque. La lettre est restée sans suite.

A l’opposé, les marchés, au plan de l’aménagement  et de l’entretien sont presque à l’abandon et les vols se multiplient en dépit de l’acquittement régulier des obligations fiscales par les opérateurs économiques.

L’organisation des manifestations politiques à travers  des marches et autres cortèges est consacrée par la constitution. Le problème se situe plutôt au niveau de la capacité de l’Etat à protéger les biens et les personnes à l’occasion de ces manifestations et aussi à la capacité des deux protagonistes (mouvance et opposition) à prendre du recul et à s’adresser à travers le respect des principes démocratiques et des droits consacrés.

Le GOHA invite toutes les parties au dialogue. C’est la seule voie menant à une sortie honorable, chemin salutaire pour notre peuple qui n’a que trop souffert des confrontations politiques préjudiciable à l’émergence économique de la Guinée.

Le GOHA tient à rappeler aux politiques que pour mettre en confiance les investisseurs, que de nombreux opérateurs victimes de pillages, suite aux manifestations politiques, attendent toujours d’être dédommagés. Le règlement de ces victimes ne sera que justice rendue.

Le GOHA interpelle les acteurs politiques à renouer le dialogue et à inscrire en bonne place dans leur agenda de négociation, le remboursement des opérateurs économiques victimes de pillages.

Le GOHA rappelle que les opérateurs économiques ont toujours accompagné notre jeune démocratie, malgré la violation à plusieurs reprises de leurs droits, la réconciliation dans ce pays passe aussi par la réparation de ces graves violations des droits des opérateurs économiques, levier incontournable de développement et de paix sociale.

LEAVE A REPLY