La liberté de la presse violée en guinée

0
691

 

Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes

Cette journée internationale   sera sous  signe d’une désolation et de déception, que les hommes de medias viennent de subir en guinée, rien ne va plus entre la gendarmerie nationale et la presse, mais le président de la république le Professeur Alpha condé qui  à chaque rencontre avec la presse c’est des injures et des humiliations raison pour laquelle les forces de l’ordre emboitent le pas.

La question que l’opinion se pose et de savoir pourquoi cette attitude vis-à-vis de la presse à chaque rencontre, chaque évènement, manifestation, la presse est violentée des matériels confisqués, Elles vont jusqu’à les séquestrés, dans un pays à vacation démocratique.

Cette violation de la liberté de la presse en guinée ne peut être comparée à aucune  nation sur cette planète. IL est temps pour que l’opinion nationale et internationale prennent des mesures adéquates et idoines en la matière contre la gendarmerie nationale et d’ouvrir une enquête pour mettre toute la lumière sur cette violation de la liberté de la presse. Selon des indiscrétions c’est le Président via le Général Baldé qui a donné l’ordre de mater la presse.

Le Directeur du groupe gangan TV Aboubacar camara a été libéré sous l’ordre  du Président de la république Le Professeur Alpha condé .L’histoire rattrapera chacun sur terre.

LEAVE A REPLY