Le FNDC recadre le président de l’INIDH, Dr Alya Diaby

0
348

Le FNDC recadre le président de l’INIDH, Dr Alya Diaby.

Dans sa lettre réponse face à la sollicitation du CNOSCG pour la libération des membres du FNDC, le président de l’INIDH a indiqué que pour l’intervention de son institution, il faut que le FNDC revienne sur sa décision de ne pas reconnaître la constitution issue du scrutin du 22 mars dernier et des institutions de la République. Face à cette position du président de l’INIDH, la réponse du FNDC n’est pas tolérante. « Le FNDC est indigné par les propos irresponsables de M. Alya Diaby, Président de l’Institution Indépendante des Droits humains.

La déclaration de M. Alya Diaby, relayée par des médias, demandant au FNDC de reconnaître un coup d’Etat constitutionnel pour obtenir la libération de ses militants est indigne de l’institution qu’il représente. De tels propos prouvent à suffisance que l’INIDH a perdu son essence et que certaines élites ont vendu, à vil prix, leurs âmes au diable» peut-on lire dans le communiqué.

Selon ces défenseurs de la constitution de 2010, plus de 200 de ses membres sont aujourd’huidétenus dans les prisons du pays. Malgré cette situation, ’organisation n’est pas prête à reculer. «Le FNDC réitère que la seule constitution reconnue par le peuple de Guinée est celle du 07 mai 2010. Nous ne reconnaissons et ne reconnaîtrons aucune institution issue du coup d’État constitutionnel» poursuit le FNDC dans son communiqué.

Pour des précisions, le Front national pour la défense de la constitution avait menacé de manifester dès après la fête pour exiger la libération de ces éléments détenus. Il reste donc à savoir après cette fête de ramadan quelle va être la réaction du front. Attendons de voir !

David keita

LEAVE A REPLY