L’avocat maitre Antoine Pépé Lamah remet en cause la légalité de la constitution promulguée par le président Alpha

0
553

Maitre Antoine Pépé Lamah trouve une grande différence
entre le projet de constitution et le texte publié
L’avocat maitre Antoine Pépé Lamah remet en cause la
légalité de la constitution promulguée par le président Alpha
Condé. Selon lui, il y’a une grande différence entre le projet
qui a été présenté au peuple de Guinée et le texte publié dans
le journal officiel de la république. «A faire une lecture
comparée de ces deux documents, on note aisément que la
nouvelle constitution compte désormais 156 articles alors que
le projet comportait 157 articles. Plusieurs articles (42, 43,
47, 76 ; 77, 83, 84, 106) ont été modifiés, d’autres ont été
carrément supprimés. » affirme t-il.
Notre interlocuteur poursuit en mentionnant cette fois-ci les
partis qui ont été supprimées «La candidature indépendante
consacrée à l’article 42 du projet a fini par sauter avec « la
nouvelle constitution. La composition de la cour
constitutionnelle telle que disposée à l’article 106 du projet a
connu une mutation après le référendum. Le projet confère à
l’Association des Magistrats le pouvoir désignation du
Magistrat devant siéger à la cour constitutionnelle alors
que la nouvelle constitution confie ce pouvoir au Conseil
Supérieur de la Magistrature. Il en est de même pour le
représentant du Barreau qui, conformément à la nouvelle
constitution doit être proposé par le Conseil de l‘Ordre alors
que le projet avait retenu qu’il soit désigné par celui-ci.»
ajoute t-il.

depeches

LEAVE A REPLY