Kindia : Ouverture des travaux de formation sur le journalisme sensible au genre

0
539

Un atelier de formation sur le reportage sensible au genre en Basse Guinée a débuté ce lundi 17 Avril à Kindia sous le thème : promotion des droits humains et égalité des sexes : le journalisme sensible au genre.

Organisé par lassociation des femmes journalistes de Guinée à travers le 10 FED (Fonds Européen pour de développement) financé par le PASOC  (programme de la société civile) a connu la participation dune dizaine d’Homme de médias. Il a pour objectif : améliorer la prise en compte de la dimension genre dans le traitement de linformation dans les médias guinéens.

L’association des femmes journalistes de Guinée estime à travers ce projet quune présence accrue des femmes formées sur le traitement de l’information sensible au genre dans les médias devrait pouvoir apporter un changement qualitatif dans la lutte contre les inégalités sociales, amènera les responsables des médias à intégrer la dimension genre dans la ligne éditoriale.

Durant 5 jours les dizaines de participants seront formés sur la notion de genre, les termes clés relatif aux genres, léthique et la déontologie, la couverture des questions du genre.

Pour la présidente de la dite association Afiwa MATA, après les 5 jours de formations, les participants seront suffisamment bien outillés pour traiter des sujets sur le genre : au bout des 5 jours déchanges que nous allons faire ici les participants sauront ce que cest le concept genre, les termes clés liés au genre, et comment intégrer le concept genre dans le journalisme a-t-elle expliqué.

Poursuivant, elle estime ce qui compte cest damener les journalistes à être une force qui déconstruit les inégalités sociales.

Pour la présidente il y a encore beaucoup dinsuffisance en ce qui concerne la notion de genre en GUINEE. Pour elle, la notion de genre ne se limite pas quaux femmes elle va au-delà.

A préciser que cette formation prendra fin le 24 avril.

Siba Toupouvogui
622413088

 

 

LEAVE A REPLY