Kindia : après 3 jours déchauffourées, l'heure est aux négociations pour la libération des jeunes arrêté

0
623

Rencontré ce lundi 17 octobre 2016, le président de la jeunesse du quartier Ferefou 2 qui avait été la zone de théâtre daffrontement, lors des journées du jeudi au samedi 15 octobre pour dit-on contre le délestage de courant. Mohamed Lamine Sylla nous a confié quil est entrain de démarcher pour que le courant revienne dans son quartier mais également de libérer les jeunes arrêtés par les forces de lordre.


«  Actuellement EDG travaille sur le terrain nous voulons construire une petite maisonnée où on doit mettre le transformateur. Moi particulièrement, jai donné 6 feuilles de tôles, EDG et une autre société travaillent pour garantir la ligne en mettant des poteaux en ciment. Maintenant le calme est de retour.
Concernant le délai des travaux dexécution, notre interlocuteur affirme quEDG na pas donné de délai pour ça.
Interrogé sur lexaction des forces de lordre sur les citoyensde son quartier, Mohamed Lamine Sylla répond que certaines personnes ont été arbitrairement arrêtées : « On a arrêté même un de nos membres, un monsieur très influent dans notre quartier et un sage nommé Sidibé daprès le président de la jeunesse de Ferefou 2 sils ont été arrêtés cest parce que certainement leurs enfants faisaient partir des manifestations. Des consultations sont en cours pour libérer certains d’entre eux, les chefs religieux sont activement impliqués affirment Mohamed lamine Sylla. Selon lui ils sont une dizaine de jeunes manifestants arrêtés.

Le président a aussi mis à profit cet entretien pour lancer un appel aux jeunes de son quartier « les jeunes doivent toujours consultés les chefs avant dagir cela nous permet déviter des problèmes » a-t-il conclu.

Toupsib 62241388

LEAVE A REPLY