INTERVIEW EXCLUSIVE : DU D P E de DUBREKA Mr Mohamed Lamine Kounda Touré.

0
790

LA Guinée a connu 4 semaines de grève déclenché par le SLECG pour une amélioration de condition de vie des enseignants, qui a coulé encre et salive ;enregistré des dégâts matériels importants, mort d’homme et viol.la préfecture de Dubréka épargnée de ses casses et violences les raisons c’est dans cet entretien que nous a accordé le directeur préfectoral de l’éducation de Dubréka à depechesguinee.com.

 

depechesguinee : Mr le DPE, suite à la suspension de la grève qui a paralysé le système éducatif, quelles sont les mesures prisent pour la reprise effectives des cours ?

DPE : Merci de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer, pour faire en sorte de porter plus haut nos sentiments  et c’est par ça que nous pouvons connaitre quelles sont les prouesses de notre système, parler de crise à Dubréka il faut la mettre entre parenthèse ;la guinée est une nation unie, faut d’abord remercier l’esprit du corps enseignant du primaire et du secondaire de Dubréka  qui ceux sont donnés à l’école qu’à la grève quand elle n’était pas légitime et de saluer leurs solidarités .Après deux semaines Il y a eu des rumeurs venant de Conakry, c’est pourquoi les parents ont pris les enfants pour les protéger à la maison dans une panique. Pour l’implication des enseignants quand vous entendez 8millions, vous serez impliqués moralement et non physiquement.

depechesguinee : Au début le mouvement n’a pas été suivi à Dubréka ?

DPE : je parle juste de ça, je suis un enseignant syndicaliste, au départ j’ai sensibilisé les enseignants sur les tenants et les aboutissants de cette grève surtout de la légitimité premier aspect ,deuxième aspect j’ai mis un dispositif pédagogique ; j’avais un noyau en réserve des enseignants qui devraient être mutés qui étaient en phase d’attente, que j’ai mis en mouvement dans les différentes classes avec des spécialités. Chose qui n’a pas plus à certains, que j’ai pris des gens de n’ importe où pour les mettre dans le système mais j’ai expliqué avec la note de service que le département m’avait envoyé.

depechesguinee : Pendant cette grève des dégâts matériels ont été enregistré par endroit et non à Dubréka les raisons ?

DPE : il faut comprendre que nous agissons par synergie, nous travaillons ensemble avec des partenaires et nous avons un chapeau qui est le Préfet qui représente le président de la république qui nous encadre  il a même renouvelé le lycée de la préfecture plus les accessoires par ses propres moyens et les services de sécurité  sans oublié le noyau du SLECG qui était là pour protéger les infrastructures et les ouvrages de la préfecture.

 

depechesguinee : Les mesures prisent pour la reprise effective des cours, après la suspension de la grève par le SLECG?

DPE : y’a plus de reprise chez nous, parce que les cours ont déjà commencés, j’avoue que, il y’a le public et le privé, les classes d’examen suivaient régulièrement le programme une stratégie que nous avons monté qui a fonctionné pour le bonheur des élèves qui a été salutaire …

Suite dans notre prochainement publication.

ENTRETIEN REALISE PAR DAVID KEITA

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY