Guinée : Un Programme national d'insertion socio-économique a été présenté ce mercredi

0
736

Pour une relance efficace de l’économie post Ebola et  empêcher la Guinée de noyer dans la précarité, l’Etat guinéen avec l’appui du système des Nations-Unies a initié le Programme National d’Insertion Socio-Economique des Jeunes. La cérémonie de présentation a lieu ce mercredi, 13 juillet 2016 dans un réceptif hôtelier de la place devant le premier ministre, chef du gouvernement Mamady Youla.

Devant l’assistance, le ministre de la jeunesse, Moustapha Naité, a déclaré qu’en terme du chiffre en mariage précoce 63% des filles se marient avant l’âge 18 ans.  La Guinée est le 5ème pays a appliqué cette pratique et les grossesses précoces sont à 26% des adolescents. «  Aujourd’hui, nous sommes à la première étape de la mobilisation de ces ressources annoncées d’environ 139 millions de dollars pour le programme national d’insertion socio-économique.  C’est pourquoi ces 13 ministères se sont mis ensemble pour pouvoir bâtir ce programme ».

A en croire le ministre des jeunes, ce programme fera bénéficier, le jeune qui n’exerce aucune activité génératrice de revenu, les diplômés, les non diplômés et ceux qui sont sans activité. « Ce programme se résume en quatre (4) grandes composantes à savoir : l’emploi des jeunes au cœur des politiques macros sectorielles  et les investisseurs  privés, la gouvernance du système d’information efficace de l’emploi, l’employabilité  promotion et l’insertion socio professionnelle, éducation, participation des jeunes à la vie publique ».

Avant de conclure, il a indiqué que ces 32 projets qui constituent ce vaste programme national d’insertion socio-économique visent  à l’horizon 2020 plus de 750.000 emplois crées et consolidés. « Et cela, nous avons besoin de mobiliser 139 millions de dollars qui constitueront en deux phases : une première phase post Ebola environs 60 millions de dollars 2016 à 2018 et 2018 à 2020, la phase d’accélération environs 79 millions de dollars ».

De son côté le premier ministre guinéen, Mamady Youla a déclaré que cette présentation de programme national d’insertion  socio-économique des jeunes est élaboré par le gouvernement guinéen avec l’appui de partenaire au développement.

D’après le chef du gouvernement guinéen, la Guinée a connue un moment douloureux de son histoire. « Comme vous le savez, la Guinée a traversée dans ces deux dernières années une période particulièrement  douloureuse de son histoire. L’apparition tragique de la fièvre hémorragique à virus Ebola a non seulement eu des conséquences sanitaires dramatiques pour la population, mais elle a aussi largement perturbé l’agenda économique et contribuer à l’aggravation de la pauvreté des populations.

Par ailleurs, il a précisé que : « face à cette situation le président de la République a posé des actes majeurs qui ont amené le gouvernement à identifier cinq domaines d’intervention prioritaires permettant de soutenir les actions de type de résilience et de relance de l’économie post Ebola.

Selon Mamady Youla, ce programme national d’insertion socio-économique des jeunes est une des actions que le président Alpha Condé a initié. « Ce programme vise à favoriser l’épanouissement des jeunes sur tous les plans avec un accent particulier sur la promotion de la culture citoyenne qui constitue un facteur déterminant pour une insertion réussie pour la vie socio-économique  nationale. La multitude et la diversité des acteurs concernés par ce programme mettent en évidence la nécessité d’assurer une intervention concoctée et harmonisée pour relever le défi de l’insertion des jeunes »

Au nom des partenaires au développement, Séraphine Wakana, coordinatrice du système des nations unies en Guinée  a mentionné que c’est pour atténuer les effets négatifs de cette crise et permettre à des milliers de jeunes d’avoir accès à l’emploi et d’intégrer la citoyenneté dans leurs comportements quotidiens, que le gouvernement en parfait collaboration avec le système des nations unies met en place un programme spécifique de relance post-Ebola devant se traduire d’une manière massive par une insertion socio-économique des jeunes pour la période 2016-2020. « Le fonds national de relance post Ebola, qui sera mis en place très prochainement devra à travers deux de ses composantes, être d’un appui appréciable au dit programme. La situation post Ebla reste donc d’actualité et le défi de ce programme est d’aborder la problématique du chômage du jeune guinéen par des actions promptes et hardies de courtes périodes et à impact rapide ».

LEAVE A REPLY