Guinée : L’Opposition guinéenne maintient les journées ‘’ Villes Mortes’’

0
1131

En prélude aux journées villes mortes que l’opposition guinéenne envisage d’organiser les 30 et 31 mars  pour réclamer la baisse du prix du carburant à la pompe, les leaders de cette opposition ont animé ce jeudi 24 Mars 2016, une conférence à la maison de la presse.  

Face aux Hommes de médias, le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo a saisi l’occasion pour expliquer « les raisons » qui amènent le contre pouvoir à exiger la réduction du prix du carburant à la pompe.

Au cours des débats, les conférenciers ont également mis un accent particulier sur la crise qui traverse la Haute Autorité de la Communication (HAC) qui, selon eux, perd toute sa légitimé.

Pour son porte-parole, Aboubacar Sylla, « la nouvelle donne politique est caractérisée, de nos jours, par la non-indépendance des autres institutions». Comme pour dire, que le fondement de la République est éprouvé par l’équilibre et l’indépendance des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

« Nous avons décidé d’organiser les manifestations. Nous commencerons par une journée ville morte du 30 au 31 mars. Ces journées villes mortes sont dédiées à la baisse du prix du carburant», a informé le porte-parole de l’opposition Républicaine.

Par ailleurs, cette opposition Républicaine invite le premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla, à ouvrir un nouveau cadre de dialogue social : « Nous sollicitons auprès du premier ministre, l’ouverture d’un nouveau cadre de dialogue qui lui permettra, non seulement de discuter des questions électorales, mais aussi des questions liées aux Droits de l’Homme.

Y. Abdoul  Drame

 

LEAVE A REPLY