Guinée : Des experts des douanes de l’Afrique l’ouest et du Centre se concerte à Conakry

0
874

Dans l’optique de redynamisé les informations entre des douanes de Afrique de l’Ouest et du Centre, la direction générale de la douane guinéenne en collaboration avec le ministre du budget ont organisé le lundi 19 décembre à Conakry la 17éme réunion du comité des experts de l’organisation mondiale des douanes pour l’Afrique occidentale et centrale. Présent à cette cérémonie d’ouverture des travaux, Mohamed Lamine Doumbouya, avec à ses côtés le directeur général de la douane, le représentant du vice-président de la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, le représentant général de l’organisation mondiale de la douane. 

Durant trois jours,  la rencontre se tient dans le cadre des préparatifs de la conférence des directeurs généraux de la région de l’organisation mondiale des douanes pour  l’Afrique occidentale et centrale. Une conférence qui compte en son sein 23 administrations membres, les représentants des structures régionales, du secrétariat général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), de la vice-présidence et des institutions régionales.

Selon, le colonel  Toumany  Sangaré, le rendez-vous qui se tient ainsi à Conakry est surtout une autre preuve du retour de la Guinée dans la sphère internationale au lendemain de la crise à l’épidémie Ebola.

Avant d’ajouter que cette rencontre de Conakry témoigne aujourd’hui  du retour de la Guinée  sur la scène internationale après une crise sanitaire aiguë qui a duré deux ans  et qui continue à avoir des effets sur la vie économique de notre pays.

De poursuit, il martèle que cette rencontre a pour objectif d’étudier toutes les questions relatives  à la coopération douanières  que les membres de la région sont convenus de promouvoir  conformément aux objectifs généraux de l’organisation mondiale des douanes ; d’examiner  les aspects techniques des régimes douaniers ainsi que les facteurs  économiques qui s’y attachent en vue de proposer  à ses membres des moyens pratiques pour obtenir le plus haut degré d’harmonisation ; de faire des recommandations pour assurer l’interprétation et  l’application  uniformes des instruments et outils de l’OMD ; de donner des orientations sur des questions de renforcement des capacités au sein de la région ; d’évaluer la mise en œuvre des recommandations des réunions précédentes…

Pour sa part, Assadou Mala, représentant du vice-président de la région Afrique  occidentale et centrale, souligne ceci : « la tenue de ce sommet coïncide à un accroissement des défis auxquels font face les administrations douanières du monde entier et celles de la région Afrique en particulier. Ainsi, aux traditionnels défis de la mobilisation des recettes au profit du trésor public, viennent s’ajouter de façon non  exhaustive, ceux liés à la facilitation des échanges, à la fraude commerciale, aux droits de la propriété, aux renseignements, à la circulation des stupéfiants ».

Et pour faire face à ces nouveaux enjeux, le colonel Assadou Mala estime que : « nos administrations douanières se doivent de s’engager  dans un processus irréversible et permanent de réforme avec bien  évidemment l’appui de l’OMD et  de nos structures régionales dont les outils et instruments développés  concourent à l’accroissement des capacités d’adaptation  de nos administrations douanières ».  

 Le ministre du budget,  Mohamed Lamine Doumbouya, pense en effet que les résultats de la rencontre sont de ces instances qui accouchent des solutions permettant de relever les défis.

« Je suis persuadé qu’au terme de nos de vos travaux, un jalon important sera posé dans le processus de réaliser notre objectif commun de faire davantage des douanes de l’Afrique occidentale et du centre un levier de développement de nos pays. Je vous exhorte à promouvoir la coopération entre les douanes de notre région. » Conclut-il le ministre du budget.

 

LEAVE A REPLY