Guinée: Des députés ne savent pas porter leur écharpe

0
1445

C’est un imbroglio à l’hémicycle. Certains députés Guinéens font le déshonneur. Eux qui sont censés donner l’exemple au peuple qu’ils représentent à l’Assemblée nationale sont les premiers à ignorer les couleurs nationales.

Des députés foulent aux pieds les valeurs de la république. Excusez- moi Messieurs les élus du peuple, c’est un devoir de vous dire que l’écharpe que vous portez n’est pas faite pour bien paraitre, moins encore un collier.

C’est incompréhensible et même inacceptable de voir des députés guinéens qui font cette grosse confusion dans le port de l’écharpe des couleurs nationales (le rouge, le jaune et le vert).

En lieu et place de ces couleurs respectives, certains députés font carrément l’inverse donnant ainsi l’impression qu’ils sont devenus des élus de la République sœur du Mali.

Pour preuve regarder bien et très bien sur ces images, plusieurs députés ne portent pas de façon correcte leur écharpe ou portent des couleurs nationales du Mali. Simple inattention ou inaptitude de leur part ?

Les couleurs nationales méritent respect. Elles ont été acquises au prix de plusieurs âmes, engendrées aux prix des centaines et même des milliers de vies humaines. L’on ne peut pas mettre à l’eau les valeurs défendues par les ancêtres, moins encore faire table rase du combat de Samory Touré, d’Alpha Yaya Diallo, d’Almamy Bocar Biro Barry, de Dina Salifou, de Zébéla tokpa, de Koko Tolno, de Sékou Touré j’en passe

Une couleuvre avalée par le président de l’assemblée nationale Claude Kory Kondiano. Pour rappel le drapeau de la république de Guinée, je parle bien sûr du pavillon national du pays de Sékou Touré et d’alpha condé adopté le 10 novembre 1958 après l’indépendance du pays. Il se compose de trois bandes verticales, le rouge, le jaune et le vert à partir de la hampe du drapeau.

C’est un devoir de dire et d’insister que le rouge symbolise le sang de tous les martyrs versé pour la lutte contre l’occupation coloniale, mais aussi pour l’indépendance le 2 octobre 1958. Le jaune représente les richesses du sous- sol guinéen notamment l’or, la bauxite, le diamant, le fer, l’uranium, et aussi le soleil. Le vert malachite représente la végétation du beau paysage de la Guinée et son unité.

Ces couleurs lumineuses ne doivent en aucun cas être confondues au drapeau d’une autre république qui comporte presque les mêmes couleurs, mais dans l’ordre inverse, c’est-à-dire le vert gazon, le jaune et le rouge du Mali à partir de la hampe du drapeau. Messieurs les députés aidez le peuple de guinée à promouvoir son drapeau au profit d’autres.

A bon entendeur salut !

 

 

LEAVE A REPLY