Fin des travaux de la formation sur le journaliste en Web

0
636

C’est le ministre d’Etat, ministre conseiller personnel du Chef de l’Etat, Tibou Camara qui a présidé, ce samedi 18 mars 2017 à Conakry, la clôture de deux jours de l’atelier d’échanges sur la problématique de la responsabilité sociale du journaliste en Web qui a regroupé plus d’une cinquantaine de journalistes de la presse en ligne.

Au cours de ces travaux de formation, les participants ont formulé des recommandations suivantes : la multiplication de ce genre de formation en faveur de tous les journalistes guinéens élargies aux forces de l’ordre ; joindre la théorie à la pratique ; production d’un manuel sur la couverture médiatique en terrain hostile et assistance des journalistes web dans l’obtention des outils de travail…

Amadou Tham Camara, président de l’AGUIPEL a tout d’abord salué l’Union Européenne à travers le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES) pour la tenue de cet atelier pour accompagner la presse guinéenne. Et d’ajouter, il a fait savoir que le choix de cet thème de formation, n’est pas fortuit car ce thème est d’actualité.

Au nom de son institution, Moustapha Baldé, chargé de communication du Centre Européen d’Appui Electoral a formulé aux participants de faire en sorte de lié la théorie à la pratique. Le représentant de l’ECES a réaffirmé l’engagement de son institution pour encore appuyer les médias.

En clôturant cette formation, le ministre d’Etat, conseiller personnel du Chef de l’Etat a aussi salué l’engagement des participants, avant de rassurer que la presse guinéenne sera accompagnée par ces efforts, « parce que d’abord il s’agit d’une liberté qui sera acquise de haute à travers des différentes péripéties dont l’une d’entre elles a été tragique sur notre évolution commune. Car, l’Etat fera son rôle », a rassuré Tibou Camara.

Par ailleurs, le ministre d’Etat, ministre conseiller du chef de l’Etat a annoncé la mise en place d’un comité de préparation pour l’organisation de la journée de la presse en Guinée dans les prochains jours.

LEAVE A REPLY