États-Unis : une fin atroce pour un petit garçon de 7 ans

0
640

Un jeune garçon a trouvé la mort en avril 2018 après avoir été battu pour n’avoir pas pu réciter par cœur 13 versets de la Bible. Les parents et le grand frère sont accusés du meurtre.

Une charge autour de la poitrine
Ethan est décédé après avoir été battu, torturé et enseveli dans la neige au mois d’avril dernier. Le 1er février, les parents et le grand frère du jeune garçon ont été interpellés à Manitowoc dans le Wisconsin (États-Unis). Ils ont tous été accusés du meurtre de l’enfant. Selon une chaîne locale, confirmant une information de RTL, le seul tort d’Ethan était de ne pas avoir pu réciter par cœur 13 versets de la Bible.

D’après les éléments de l’enquête, son père a ordonné à son fils aîné de 15 ans d’attacher une bûche en bois, pesant les deux tiers du poids de l’enfant, autour de la poitrine du jeune garçon. Le père de famille l’a par la suite forcé à transporter la charge pendant deux heures à l’extérieur du domicile familial.

Une centaine de coups
Son frère a affirmé avoir frappé au moins une centaine de fois le jeune garçon en raison de sa difficulté à porter la lourde charge. L’aîné a également avoué aux policiers s’être assis sur le torse de son jeune frère avant de l’enterrer dans un petit cercueil de neige durant 20 minutes, sans chaussures ni manteau. C’est son père qui l’aurait confié l’exécution de cette sanction.

Ethan n’a pas pu survivre. Après l’autopsie de son corps, le médecin a déclaré que l’enfant est décédé des suites d’une hypothermie, mais aussi de blessures contondantes à la tête, à la poitrine et à l’abdomen. Au moment des événements, les parents étaient absents, mais à leur retour, ils ont conduit l’enfant à l’hôpital, mais en vain. Ethan a perdu la vie.

De lourds chefs d’accusation
Le frère d’Ethan est poursuivi pour « meurtre au premier degré et abus physiques ». Il a été mis dans une prison pour mineurs.

Le père de famille est de son côté accusé d’avoir contribué au crime, mais surtout poussé un mineur à provoquer la mort d’un autre mineur. Quant à la mère, elle est poursuivie pour n’avoir pas pris des mesures afin de prévenir le décès de l’enfant.

LEAVE A REPLY