Éducation  : les étudiants guinéens tirent le diable par la queue 

0
438

Les étudiants tirent le diable par la queue
pendant cette période de Covid-19
C’est une période de vache maigre actuellement chez
les étudiants des universités publiques de la Guinée,
plus particulièrement ceux qui quittent de l’intérieur
du pays pour Conakry. A l’université général
Lansana Conté de Sonfonia, cela fait 4mois que les
étudiants ne sont pas en possession de leur bourse
d’entretien.
Depuis le mois de Janvier 2020, ces étudiants n’ont perçu aucun Franc
de la part du gouvernement. Pourtant mensuellement, ils étaient sensés
obtenir leur bourse d’entretien pouvant leur permettre de suivre.
Denga Pierre vient de N’Nzérékoré. Il raconte sa mésaventure. «
Depuis qu’on est venu pour cette année scolaire, ils n’ont payé que les
trois premiers mois : Octobre-Novembre-Décembre. Imaginez-vous ça
fait 4mois on ne perçoit rien. Pourtant on doit payer les loyers, se
nourrir, se vêtir. La plupart d’entre nous se sont transformés en
mendiants. On est obligé à tout moment d’appelé nos parents pour
quémender. C’est vraiment déplorable.» explique t-il.
Chez les jeunes filles cet état de fait peut provoquer quelque chose
d’autres : la prostitution. « Ça se faisait avant cette période de
rupture. Maintenant on peut dire sans risque de se tromper que la
situation s’est augmentée. Un homme peut se battre autrement. Chez
la fille c’est le contraire.» ajoute cet étudiant.
Pour terminer, cet étudiant a demandé à l’Etat Guinéen de procéder au
paiement de leur bourse d’entretien dans un bref délai, sinon ils
n’excluent de marcher dans les jours à venir pour se faire entendre.

David keita

LEAVE A REPLY