Dubréka : Une disparition miraculeuse d’un enfant de 8 ans à Tobolon

0
623

C’est dans les eaux marines de Tobolon dans la Commune Urbaine de Dubreka que le petit garçon âgé seulement de 8 ans a disparu. Depuis l’annonce de la nouvelle, l’Agence de la Navigation Maritime (ANAM) est à mer avec quelque pêcheurs pour le recherché, mais toujours introuvable après 6 jours. Dans cette recherche tous les débarcadères et le port de pêche de Dubreka ont été impliqués mais en vain. 

Ce garçon Aboubacar Sylla, élève de la 2ème année à l’école élémentaire de Dophilie était partie en Mer le Jeudi passé dans les environs de 14 heures en compagnie d’un pêcheur léonais qui se fait appeler BAMPIA Camara, une connaissance de son Papa.

Selon ce pêcheur léonais, le lendemain du vendredi, il était alors sur le chemin de retour à l’autre extrémité de la pirogue, le petit garçon assis tout seul derrière du côté opposé du léonais. Après quelques parcours, dit-il, il a jeté un regard derrière où il ne voit pas l’enfant dans la pirogue. Il débrousse chemin et se met à rechercher l’enfant sans le voir.Finalement, il rentre à la maison sans le petit garçon.

Alhassane Sylla, le père du garçon qui est aussi pêcheur déclare qui lui avait dit de ne pas envoyé  l’enfant, c’est à mon absence qu’il envoyé son fils. Pour lui, ce n’est pas une disparition accidentelle mais volontaire. Il demande alors son enfant lors d’une rencontre qu’il a eu lieu le mardi matin à la direction préfectorale de l’ANAM de Dubréka. Cette direction a aussi fait savoir que le code de la marine marchande condamne un enfant très mineur de moins de 18 ans aille en mer pour la pêche.

Le dossier sera remonté à la justice et aux autorités de la place. A promis la direction de l’ANAM.

A rappeler qu’une telle disparition miraculeuse en mer n’est pas la première à Dubréka. Il y a deux 2 ans de cela dans le district Madina dans la Commune Urbaine, un autre jeune garçon avait subi le même sort, mais qui avait été retrouvé morts trois 3 jours après.

Pour ce dernier cas après 6 jours de recherche, l’enfant n’est toujours pas retrouvé ce qui rend les parents victimes pessimistes.

 

LEAVE A REPLY