Crise au Togo : des soupçons planent sur la tête de Kpatcha Gnassingbé

0
646

Les événements qui secouent actuellement le Togo durent depuis des mois après une première manifestation violemment réprimée en Août. Une situation qui aurait suscité chez les autorités du pays, une sorte de “mains invisibles”  qui tireraient les ficelles de cette révolte de la population.

Des sentiments qui, selon ‘’la lettre du continent’’, ont poussé plusieurs officiers du Service de recherche et d’investigation (SRI), les services secrets de la police togolaise dirigés par le commandant Jacques Gbandi Wouadja, à se rendre à la prison civile de Lomé, mi-septembre, afin de perquisitionner la cellule de Kpatcha Gnassingbé.

Ils espèrent y trouver d’éventuelles preuves qui lieraient le demi-frère du président à Tikpi Atchadam, le président du fondateur du Parti national panafricain (PNP), le principal artisan de la révolte des populations au Togo et membre de la coalition des 14 partis d’opposition.

Kpatcha Gnassingbé, ancien ministre de la défense, croupi en prison depuis 2009 accusé d’avoir tenté de renverser son frère. Il a été condamné à 20 ans de prison pour tentative de coup d’État.

LEAVE A REPLY