Covid-19,allègement des restrictions sanitaires : « C’est inadmissible, c’est inacceptable» dixit Lansana Diawara

0
460

Allègement des restrictions sanitaires : « C’est inadmissible, c’est
inacceptable» dixit Lansana Diawara
Depuis quelques jours les appels se multiplient de la part de
certains citoyens en faveur d’un allégement des mesures de
restriction comme l’ouverture des lieux de cultes pendant cette
dernière partie du mois de ramadan. Selon le coordinateur
national de la maison des associations et ONG de Guinée, cette
exigence est une manipulation de certains Imams et elle pourra
être chaotique pour la Guinée.
L’ouverture des lieux cultes en Guinée pendant ce mois de ramadan
en plein crise sanitaire liée au covid-19 sera chaotique. C’est l’avis du
coordinateur national de la maison des associations et ONG de Guinée
qui réagit face aux exigences de certains citoyens à propos de
l’ouverture des mosquées. « C’est inadmissible, c’est inacceptable. La
semaine dernière, il y’a eu 500nouveaux cas au Mali, tout près de
chez nous puisqu’ils n’ont pas fermé les mosquées. Je ne vois pas ces
agissements de certains citoyens qui sont manipulés par certains
imams. Aujourd’hui il s’agit de la vie. Quelque soit la manière, il faut
protéger la vie. C’est consacré par toutes les religions. Il faut que le
gouvernement résiste face à ce chantage sinon ça pourrait être
chaotique pour tout le peuple de Guinée» explique Lansana Diawara,
coordinateur de cette organisation.
Pour Lansana Diawara à l’approche de la période des grandes pluies,
des mesures doivent être durcies pour vite éradiquer la pandémie. «
La santé collective engage tout un chacun. Moi je pense qu’on doit
durcir les mesures qui ont été prises. Nous allons vers la saison
pluvieuse et les épidémies sont virales pendant cette saison. Donc il
faut renforcer davantage les mesures pour que nous sortions du pic
d’ici la saison pluvieuse » ajoute t-il.
Parlant de la gestion stratégique de la pandémie, Lansana Diawara
estime qu’il y a des défaillances à déplorer. « l’ANSS ne dispose pas
suffisamment de moyens par rapport à cette riposte. La gestion
financière est faite en compte goute qui donne pas un regard plus
clair, plus orienté pour mener des démarches opérationnelles sur le
terrain» conclut notre interlocuteur.

David keita

LEAVE A REPLY