Boffa: la commune urbaine manque d’infrastructures sportives

0
227

Près de dix ans,contre vents et marées,le lancement des cris de coeur des visiteurs du temple sportif de la préfecture qui se trouve dans un état honteux continu à afficher une mauvaise image.Entouré d’herbes, le stade préfectoral présente des risques énormissimes pour les praticants du ballon rond dans la zone urbaine,ce, le manque de condition ne permet pas aux jeunes passionnés du cuir rond d’exprimer où de monnayer leurs talents sur cette vieille installation sportive qui a besoin d’être rénovée ainsi de redonner du sourire aux amis(e) sportifs et sportives de la commune urbaine.Malgré la présence de plusieurs entreprises minières, le principal stade de la commune urbaine  »katamara  »ressemble tout sauf à un terrain de football,des trous béants,l’éffondrement répétitif des murs,inutile d’en parler des tribunes et des vestiaires dans la mesure où ça n’existent pas.Partant de cette même réalité,à la place de la tribune,lors des tournois,les organisateurs transportent des tentes sous lesquelles les personnalités et autorités sont logées pour observer les matches de football, parfois,sous une forte pluie diluvienne,ces autorités sont obligées de fuir face à cette réalité infâme,ainsi cette triste réalité perdure et continue à y exister comme une grosse plaie qui peut être belle et bien soignée,mais très malheureusement le médecin reste passif face à sa responsabilité.Tout de même,sur trois terrains aucun n’est praticable dans les principes réglementaires,face aux nombreux clubs informels qui s’entraînent sur ces différents terrains en très mauvais état.

Abdoulaye Djibril Barry

Exif_JPEG_420

LEAVE A REPLY