Bantama Sow aux militants du RPG : « le RPG doit rester aux commandes pendant plus de 100 ans. »

0
649

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir tenue, ce samedi 11 mars 2017, le ministre conseiller chargé de mission à la présidence de la République, Sanoussy Bantama Sow a indiqué devant les militants et sympathisants que le RPG doit rester aux commandes pendant plus de 100 ans.

« Ce que je dis ici aujourd’hui, je souhaite que tous les responsables du parti prennent note. Nous venons de loin. Le RPG s’est battu pour la démocratie et pour le bien être des guinéens. Les militants du RPG ont été persécutés, emprisonnés, ça il ne faut pas qu’on l’oublie », a déclaré le ministre conseiller chargé de mission à la présidence de la République.

Selon Bantama Sow, en 2010 personne ne croyais au candidat du RPG « on a prié pour que Dieu nous donne un président qui est bon pour la Guinée et les guinéens. C’est comme ça qu’on a eu le président Alpha Condé », a-t-il rappelé.

Et de poursuivre, « en 2015, le peuple lui a réitéré sa confiance en lui donnant le pouvoir avec un coup KO. Les 4 ans qui lui restent, la bataille sera rude. Refusons donc les contradictions personnelles. En tout cas, moi Bantama Sow, je n’ai pas d’adversaire au RPG Arc-en-ciel. Je n’ai que des frères, des mères, des sœurs et des compagnons de lutte », a ajouté le président du Conseil d’administration de l’OGP.

Par ailleurs, le ministre Bantama Sow a en outre insisté sur l’unité au sein du parti RPG Arc-en-ciel, « si nous acceptons la 5e colonne en notre sein, nous allons le regretter. Si nous sommes unis au sein du RPG Arc-en-ciel, personne ne pourra nous déstabiliser. Acceptons de nous unir, sinon nous allons le regretter », lance-t-il aux militants et sympathisants du parti au pouvoir.

Le ministre Bantama Sow a aussi demandé aux militants de refuser des gueguerres intestines qui sont de nature à fragiliser le RPG Arc-en-ciel, « refusons d’être distraits par ceux qui parlent de 3e mandat. Posons-nous la question de savoir si nous sommes capables d’arriver en 2018 et battons-nous pour arriver en 2020. Battons-nous pour commander la Guinée pendant plus de 100 ans. Mais cela n’est possible que si nous sommes unis comme un seul homme », a-t-il conclu.

LEAVE A REPLY