Assassinat du journaliste Mohamed Diallo : Le collectif des avocats de Bah Oury charge les services du maintien d’ordre de l'UFDG

0
1284

Suite à l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo le 5 février dernier au siège de l’UFDG, le collectif des avocats de Cellou Dalein Diallo accuse Bah Oury comme  l’auteur présumé de la mort du journaliste. C’est dans cette optique que le collectif des avocats de Bah Oury  aussi a animé une conférence de presse ce samedi 5 mars 2016 pour accusation pure et simple.

Selon le collectif des avocats de Bah Oury, ce sont les services du maintien d’ordre du parti UFDG qui sont à la base de l’assassinat du journaliste : « Les éléments concernés dans cette affaire sont les services du maintien d’ordre du parti. Ce ne sont pas les éléments de Cellou Dalein ni les éléments de Bah Oury. Et le parti appartient à tous les deux personnes. C’est M. Bah Oury qui était la cible et non le journaliste », a précisé Me Thierno Amadou Diallo.

 

« Cette accusation, dit-il, est une campagne de diffamation, d’intoxication et  de désinformation qu’ils ont ouvert à l’encontre du vice-président de l’UFDG  uniquement pour ternir l’image de Bah Oury sur le plan national et international. Des mensonges ont été dits,  nous pensons que c’est le bon moment de dire la vérité pour que l’opinion nationale et internationale soit informée ». a-t-il dit

Pour renchérir, il dira ceci : « Le tireur lui a ( Bah Oury ndr) pourchassé jusqu’au niveau de l’entrée du couloir. C’est là qu’il a été vu par certains membres du bureau exécutif de l’UFDG détenteurs d’un révolver. Donc, quant on vous dit que Bah Oury était venu au siège de l’UFDG armé pour tirer le journaliste, C’est un mensonge, c’est une dénonciation calomnieuse uniquement dans le but de salir Bah Oury ».

Accusé par le collectif des avocats de Cellou Dalein que les enquêtes sont tournées vers le Camp de Dalein, Me Amadou Diallo, a indiqué que la commission d’enquête a bien fait son travail en toute transparence «   Quand on vous dit que cette enquête est orientée contre le camp d’El hadj Cellou Dalein Diallo, qu’aucun élément de Bah Oury n’a été interrogé ou concerné dans cette affaire, C’est du mensonge pur et simple ». A-t-il martelé

Depuis le 24 février 2016,  Bah Oury a porté plainte devant le tribunal de première instance de Dixinn  contre Cellou Dalein Diallo pour tentative d’assassinat et dénonciation calomnieuse et une autre plainte sur Abdoulaye Diallo et Ibrahima Sory Bah pour coup et blessure volontaire.

Par ailleurs, le collectif des avocats de Bah Oury a fait des démentis suite à la demande de pardon de Bah Oury au parti de l’UFDG : « Suite aux rumeurs qui circulaient l’exclusion du Premier vice président du parti, nous avons conseillé à Bah Oury d’exercer un recours interne. C’est-à-dire de protester l’exclusion. Le recours interne est différent de demander pardon. Nous observons un délai nécessaire pour la réaction du président du parti de l’UFDG », a-t-il martelé

Selon, Me Labila Michel Sonomou, Bah Oury reste et demeure le premier vice-président de l’UFDG.

LEAVE A REPLY