Affaire Naité : « nos dirigeants n’ont pas vu la déclaration des biens comme une loi qui les protège » dixit Abdoulaye Sacko

0
570

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux sont inondés par les images
d’une maison somptueuse en construction en haute banlieue de Conakry.
Une maison qui appartient au ministre des travaux publics, Moustapha
Naïté. Bon nombre d’internautes l’accuse d’avoir détourné l’argent public
pour se servir. Le non-respect du principe de déclaration des biens est la
cause de cette situation indique Abdoul Sacko, Coordinateur général du
Réseau COJELPAID.
Depuis 2006-2007, la déclaration des biens a été le cheval de batail des acteurs
de la société civile et jusque-là, le principe peine à être respecté. Abdoul Sacko,
Coordinateur général du Réseau COJELPAID affirme ceci « Nos gouvernants
n’ont pas vu cette loi comme une loi qui les protège. Ils l’ont simplement vu
comme une loi qui est contre eux par endroit et qui est là uniquement pour
protéger la chose publique. Pourtant c’est une loi qui protège à la fois la chose
publique mais aussi les hauts commis de l’Etat. » affirme cet acteur de la société
civile Guinéenne.
Notre interlocuteur poursuit en disant que ces débats autour d’un bien de Naité
ne devrait pas avoir si ce principe de déclaration des biens consacré la loi
Guinéenne était respecté. « Si le ministre Naité avait fait l’Etat des lieux par
rapport à ses biens conformément à la déclaration des biens prévue par nos
textes de loi, au jour d’aujourd’hui ça serait aussi simple que ça. On n’allait pas
rentrer dans tous ces débats » poursuit Abdoul Sacko qui a enfin demandé à la
cour des comptes d’agir pour faire taire ces débats.

David keita

LEAVE A REPLY