62ème anniversaire de la fête nationale de l’Algérie/L’Algérie demeure une puissance du continent

0
831

L’Algérie a fêté récemment la commémoration de la date anniversaire de la Révolution du 1er novembre 1954, ayant conduit ce vaillant peuple sur le chemin de l’indépendance et du recouvrement de sa souveraineté le 5 juillet 1962.

A Conakry, Son Excellence l’Ambassadeur d’Algérie en Guinée, M. Rabah Fassih, avait convié plusieurs chefs de missions diplomatiques et consulaires et des représentants d’institutions internationales à cette fête, à laquelle le gouvernement guinéen avait également pris part.

Dans son discours prononcé à l’occasion de cette fête anniversaire, Son Excellence M. Rabah Fassih, Ambassadeur d’Algérie accrédité en Guinée, a remercié  les personnes qui ont fait le déplacement, en guise de solidarité avec le peuple algérien. « Je voudrais vous remercier infiniment de votre présence, aujourd’hui, à notre cérémonie de célébration du 62ème anniversaire de la révolution du 1er nombre 1954 par laquelle le peuple algérien a reconquis, de haute lutte, son indépendance et sa souveraineté nationale, le 5 juillet 1962», a souligné le diplomate.

Il a ensuite rappelé que cette commémoration intervient dans un contexte marqué par le parachèvement des réformes politiques engagées depuis quelques années. Avant d’ajouter qu’une nouvelle constitution a été adoptée et promulguée, le 6 mars 2016, suite à une large consultation avec la classe politique et la société civile. « Elle vient consolider l’Etat de droit et le respect des droits de l’homme », a-t-il souligné.
Dans la même lancée, il dira que malgré la chute vertigineuse de ses revenus, l’Algérie a su préserver sa croissance économique grâce au remboursement anticipé de sa dette extérieure, à la constitution d’une importante réserve de changes et à un investissement massif dans divers secteurs.

Le taux de croissance restera soutenu en 2016 et devrait s’établir à 3,7% en 2017, selon le FMI, qui signale que l’inflation sera contenue, quant à elle, à 4,3% en 2016 contre 4,4% en 2015 avant de reculer à 4% en 2017. Tout en rationalisant ses dépenses, l’Etat maintient sa politique de soutien aux couches sociales les plus défavorisées.
En outre, l’Ambassadeur SE M. Rabah Fassih a ajouté qu’en réaction aux crises et conflits qui secouent diverses régions du monde y compris son voisinage immédiat, l’Algérie prône l’apaisement et le recours aux moyens pacifiques à travers le dialogue et la négociation de manière à favoriser des solutions inclusives, justes et durables.

Dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, l’ambassadeur indiquera ceci : «  j’ai le plaisir d’annoncer que mon pays a ratifié, le 13 octobre dernier l’Accord de Paris sur le climat et espère que toutes les parties apportent leurs contributions pour relever ce défi qui hypothèque l’avenir de l’humanité.

En matière de développement durable, l’Algérie qui a réalisé pratiquement tous les OMD, s’attelle à la mise en œuvre des dix-sept objectifs contenus dans l’agenda de développement post-2015, adopté par les Nations Unies l’année dernière »
En abordant les relations bilatérales avec la République sœur de Guinée, M. l’Ambassadeur a salué cette coopération qui remonte à longue date. «  Je tiens à dire que l’Algérie se réjouie de la signature à Conakry, le 12 octobre 2016, de l’Accord politique inter-guinéen et en félicite toutes les parties. Elle note également avec satisfaction la fin de l’épidémie Ebola et tient, à cet égard, à rendre un hommage appuyé à tous les acteurs guinéens pour leurs engagements constants et à saluer l’implication efficace de la communauté internationale. Dans ce cadre, l’Algérie dont le ressortissant Dr Mohammed Belhocine a assuré la conduite du bureau de l’OMS à Conakry en 2015, à une période cruciale dans la lutte contre ce phénomène destructeur, marque sa pleine disponibilité à renforcer davantage la coopération avec la Guinée dans tous les domaines ».

A en croire le diplomate, l’ambition du gouvernement Algérien est d’ouvrir dans le cadre de la coopération, de nouveaux horizons à la mesure des potentialités existantes et des aspirations des deux peuples au développement et au progrès. Selon lui, au-delà de la formation de la ressource humaine dans plusieurs domaines et qui se déroule, au demeurant, à la satisfaction des deux parties, la coopération pourrait s’élargir à d’autres secteurs dont l’énergie, les mines, les transports, les télécommunications, la santé et les infrastructures. Dans ce cadre, je relève avec satisfaction la participation de la Guinée au selon « Djazair export », tenu à Alger du 27 au 30 mai 2016.

D’enchérir, l’Ambassadeur exprime son souhait de voir la Guinée participer avec une forte délégation au Forum Africain d’investissements et d’affaires, prévu à Alger, du 3 au 5 décembre 2016.
Pour sa part, le ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et porte-parole du gouvernement guinéen, Albert Damantang Camara, a tout d’abord salué le peuple algérien pour son courage et sa bravoure pour reconquérir sa liberté et son indépendance nationale. Tout en réitérant toute la disponibilité et la détermination de son gouvernement à diversifier et à élargir les bases de sa coopération avec l’Algérie.

Il faut noter que la cérémonie a pris fin par le coupage du gâteau offert par M. l’Ambassadeur.

LEAVE A REPLY