Urgent : Les cours reprennent mercredi sur toute l'étendue du territoire

0
710

C’est la fin d’un épilogue qui a duré plus de 13 jours, après plusieurs tractations et actes de vandalisme, le gouvernement, syndicats et patronats sont tombés d’accord ce lundi 20 Février 2017. Les parties ont à cet effet signer un protocole d’accord devant engager chacun à jouer un rôle dans la résolution de la crise qui secoue le pays.

Après l’intevention du président de la République, les parties ont convenue ce qui suit de l’application de certaines résolutions du protocole d’accord signé du 19 février 2017 notamment la valorisation des pensions, à ce niveau les parties reconnaissent que ce point est réglé suite au décret pris par le président. Le gouvernement d’engagement également les ministère en charge des finances et du budget à mettre à la disposition du ministère de la fonction publique, les 30 milliards reversé au trésor public, suite à l’assainissement du fichier de la fonction publique par la biometrie. Ce montant est destiné à l’enrôlement des fonctionnaires en attente, et des contractuels temporaires indique l’inspecteur général du Travail.

S’agissant des points de revendications des syndicats de l’éducation 2017, les parties sont tombés d’accord sur le maintien de l’ancienne valeur d’indice à 1030 au lieu de 751. Selon Alia Camara, inspecteur général du travail, après de larges informations entre les parties sur les conséquences du maintien de la valeur monétaire d’indice à 1030, entraînant une augmentation supplémentaire de 40℅, les parties s’accordent de remettre cette question à l’ouverture prochaine négociation tripartite de Septembre 2017. A cet effet, une commission tripartite composée des experts nationaux sera mis en place pour mesurer l’impact de cette demande. Cette commission sera appuyée par expertise internationale spécialisé en question salariale. Elle sera mise en place plutard fin mars.

Tous les fonctionnaires rétrogradés, lors de la transposition dans leurs anciens grades seront maintenu et le gouvernement s’engage à examiner tous les cas justifiés.

Dans sa déclaration, le porte-parole du gouvernement a precisé ceci : << Comme vous avez suivi l’inter central syndical de l’éducation vient de déclarer la suspension de la grève déclenchée, en conséquence, en tant que représentant des départements en charge de l’éducation, j’ai le plaisir d’annoncer aux parents d’élèves que les cours reprendront normalement sur toute l’étendue du territoire à partir de ce mercredi, 22 février 2017. Les dispositions sont entrain d’être prise pour que demain le calme revient dans la cité et les enseignants et les élèves s’apprêtent à rejoindre leur salles de classes>>, a conclut Damantang Albert Camara.

Ce Protocole d’accord a été signé en présence de plusieurs cadres du gouvernement notamment le ministre de la fonction publique, de la reforme de l’État et de la modernisation de l’administration, Sekou Kourouma, le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, le secrétaire général du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Binko Mady Touré etc…

LEAVE A REPLY