Le cri de cœur des tailleurs à l’approche de la fête de ramadan

0
101

A quelques jours de la fête de ramadan les
coutriers se plaignent de manque de clients. Si
d’habitude en cette période les clients se
bousculent devant les ateliers pour la récupération
des habits, cette année ils sont nombreux des
maitres tailleurs qui n’ont pas reçu même un seul
complet à coudre. Certains qui ont reçu quelques
habits d’enfants ont longtemps fini de coudre et
attendent toujours d’autres.
Les coutriers de Conakry sont nostalgiques des fêtes
précédentes. Si d’habitude ils sont toujours débordés par les
clients à l’approche des fêtes, cette année la pandémie de
coronavirus a changé la donne. Depuis le début du ramadan
certains n’ont reçu que quelques habits d’enfants. « Dans le
passé, à pareil moment, je pouvais recevoir jusqu’à
100complets. Cette année, c’est une autre réalité. Je n’ai même
pas 30complets. Certains évoquent un manque moyen et
d’autres craignent de cette pandémie » a dit Maitre Mohamed
Camara coutrier à Simbayah.
C’est le même son de cloche chez Alpha Cissé autre coutrier à
Enco5qui déplore un grand changement. « À l’heure où nous
sommes avec cette maladie c’est pas facile. Sinon nous les couturiers,
à pareil moment quand tu envoies ton pagne on refuse de le prendre.
Mais avec cette souffrance que subissent les femmes dans leurs
commerces surtout que rien ne marche, elles n’ont même pas d’argent
pour donner à leur couturier. J’ai même des pagnes dans mon atelier
jusqu’à présent je n’ai pas vu les propriétaires. Même avec les métiers
rien ne marche.» indique t-il.
Face à cette situation ces hommes de métiers implorent Dieu
afin que cette pandémie qui poursuit sa progression à travers
le pays soit vaincue pour que les activités reviennent à la
normale dans le pays.

M laminé Touré

LEAVE A REPLY