Guinée/football : Paul put serait le seul responsable de la déconfiture du syli en huitièmes de finale face aux fennecs d’Algérie ? (D’importantes décisions sont attendues)

0
37

Depuis la mauvaise prestation du syli national de Guinée au stade du 30 juin, dimanche dernier,lors du huitième de finale qui avait opposé les hommes à Paul put face aux fennecs d’Algérie qui d’ailleurs les algériens avaient atomisé les guinéens,les langues se délient.De cette débande,de cette gifle rien ne va entre la fédération guinéenne de football et l’entraîneur belge Paul put.A travers une conférence de presse, organisée aujourd’hui en Égypte dans l’après midi, animé par le président de la fédération guinéenne de football Mr Antonio souaré.Au fil de cette conférence,plusieurs pans ont été soulevé par la première autorité de football qui ne donnent  pas une aubaine à Paul put de pouvoir continuer à la tête du syli.Le numéro 1 de la fédération se confie en ces termes devant nos confrères des différents médias,,<<jamais on a dépensé  de telle sorte, jamais un entraîneur a été payé comme Paul,il est mieux logé la ou il est logé on paie à la fin du mois 6000 euros même en Europe il ne trouvera pas ce modèle logement,il est avec 17 personnes en Guinée.Tout de même, poursuit il,Mr souaré, jamais on l’a imposé un joueur,lui qui convoque des joueurs est le premier à les bouder,il ne les parle même pas,est ce normal,on a entendu aussi une histoire de raquette avec ton staff technique qui est même parti,tout ça c’était prémédité et c’est irresponsable, même tes SMS j’en ai en ce qui concerne les primes des joueurs de ne pas accepter les 20.000 mais plutôt les 30.000,>>nous a t’il confié dans cette conférence d’après midi en Egypte.Le problème du football guinéen est il la fédération où le problème d’entraîneur voir même des joueurs qui ne jouent pas avec une ferme volonté.Une chose est certaine les jours du coach belge sont

maintenant comptés à la tête de l’équipe nationale.Cette douxieme participation de la guinée en coupe d’Afrique des nations en Egypte, avait laissé assez d’engouement, d’espoir aux guinéens, après trois semaines les espoirs se sont estompés et ont tournés aux désillusionet désenchantement.La responsabilité de Cette défaite que je qualifie  foutaise  est partagée.La fédération demande àpaul put des explications.

Abdoulaye Djibril Barry le directeur de publication

LEAVE A REPLY