Commerce de migrants en Libye : La Guinée rappelle son Chargé d’affaires

0
469

 

Après certains Pays du Continent, comme la République démocratique du Congo (RDC) et le Burkina Faso, la Guinée à son tour rappelle son représentant diplomatique de Libye.
Le commerce des migrants de l’Afrique noire comme esclaves en Libye ne cèsse d’irriter la communauté internationale. Déjà, le président français Emmanuel Macron a qualifié la pratique de crime contre l’humanité et a demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de se réunir pour prendre une résolution sur cette affaire.
En Afrique, les condamnations aussi tombent de partout. C’est ainsi que la RDC et le Burkina Faso ont rappelé leurs ambassadeurs de Libye. Et la Guinée vient de les suivre en rappelant son chargé d’affaires. L’annonce a été faite mercredi 22 novembre sur la télévision nationale à travers un communiqué du ministère des Affaires étrangères:
« Afin de mieux évaluer la situation sur le terrain, le ministère, sur instruction du Président de la République, a rappelé son Chargé d’affaires en Libye pour consultation. »
Il faut rappeler que cette décision est survenue après plusieurs manifestations en Guinée contre la vente des migrants noirs en Libye.

LEAVE A REPLY