Boffa:le stade préfectoral »katamara » est en mauvais état,les autorités sont réduites au silence

0
55
Abritant plusieurs compétitions sportives, la dernière est celle organisée par les jeunes du parti au pouvoir le rpg arc-en-ciel au mois de juillet, l’arène sportive de katamara témoin de nombreuses éditions,affiche une mauvaise image, rénové en partie par la société bel air mining,ce terrain presente au jour d’aujourd’hui,un visage très honteux aux jeux des autorités a tous les niveaux.Bien qu’en football, cette discipline sportive composée de 17 lois mais force est de constater que la première règle de ce sport populaire est pietinée qui est le terrain du jeu.Cette image qui n’honneur point,va de son impraticabilité,des trous béants, même des ruissellements a t’on remarqué qui se sont formés sur ce rectangle chocolaté de katamara qui avait vu plusieurs jeunes talents évolués,exceptées des deux parties qui ont eté rénovées, plusieurs parties veulent s’écrouler à cause de sa vétusté également des fissures.Depuis Belle lurette,un stade qui appartient à une préfecture n’a même pas un hangar, à plus forte une tribune au moins qu’il devait y avoir, tout de même ce n’est pas  important d’en parler des latrines,puisque à ma foi, ça n’a jamais existéess,bien que des préfets se sont succédés à la tête de cette préfecture qui fut la première, cette triste réalité,est un grand danger pour les praticants du football, Un risque immense pour des amateurs et amoureux du cuir rond qui sont exposés à ces différents problèmes dont souffre la jeunesse sportive.Des rendez vous sportifs se déroulent devant la présence des autorités mais hélas elles sont réduites au silence comme si elles se retrouvaient dans un cimetière face à leurs responsabilités.Cependant, d’innombrables appels ont été lancés par des reporters sportifs,des dirigeants du football et d’autres acteurs pour la restauration de ce stade, l’effort qui a été fourni a montré sa limite.Sur ce, Katamara continu à afficher une image parfois honteuse et mauvaise.Vegete dans la boue, le football de cette localité continu à s’enfoncer sans encombres,le seul club qui appartenait à la préfecture à été privatisé.

Depuis Rio pongo,le DP, Barry Abdoulaye Djibril pour deppechesguinee

LEAVE A REPLY